grande muraille de chine

Grande muraille de Chine – Secteur de Mutianyu

Marcher sur la grande muraille de Chine : une des expériences que l’on attendait le plus dans notre tour du monde!

Il s’agit de l’un de ces monuments iconiques, que l’on connaît dans les livres depuis notre plus tendre enfance et pourtant, une fois face à lui, il prend une toute autre dimension.

Avant d’arriver à la grande muraille, nous avions quelques idées préconçues qui se sont avérées complètement fausses :

  1. Il n’est pas possible de voir la grande muraille depuis l’espace. C’est une légende urbaine!
  2. La grande muraille n’est pas un seul et même long mur de plus de 4000km. En fait, il y a plusieurs sections, plus ou moins longues, qui servaient à protéger la Chine de l’invasion possible de la Mongolie.

La grande muraille de Chine, oui, mais quel site choisir?

Dès notre arrivée à Beijing, nous avons cherché comment nous rendre sur la grande muraille. Toutes les auberges proposent des excursions à la journée avec le transport inclus, mais les prix sont légèrement élevés pour des voyageurs long terme! Après quelques recherches, nous avons décidé de nous y rendre par nos propres moyens, pour un prix bien plus intéressant.

Depuis Beijing, plusieurs options d’itinéraires s’offraient à nous pour nous rendre sur la grande muraille de Chine. Les trois sections les plus connues depuis la capitale chinoise sont :

  • Le site de Badaling: situé à seulement 70km de Pékin, il s’agit aussi du site le plus touristique. Des troupeaux de touristes s’y rendent tous les jours et il semble compliqué d’apprécier la grande muraille à sa juste valeur ici.
  • Le site de Mutianyu: située à environ 90km, il s’agit d’une des parties de la grande muraille les mieux préservées. Moins touristique que Badaling, on peut randonner environ 3km dessus et découvrir 22 tours de gardes.
  • Le site de Jinshaling:  le plus éloigné, à 120km de Pékin. Une partie a été rénovée et cette section semblait la plus belle, mais c’était un peu trop loin pour le visiter à la journée en utilisant les transports en commun.

Après avoir revu les différentes options en transport en commun, nous avons choisi de nous rendre sur le site de Mutianyu, qui semblait facilement accessible et offrait des paysages magnifiques, tout en s’éloignant un peu des grands flots de touristes (il y a bien entendu TOUJOURS des touristes, mais un peu moins qu’ailleurs!).

Rejoindre le site de Mutianyu depuis Beijing en transport en commun

Lorsque l’on cherche un peu sur le web comment se rendre jusqu’au site de Mutianyu en transport public, on se rend compte que ce n’est pas si compliqué! Il faut compter environ 2h30 au total depuis la station de bus de Dongzhimen à Beijing pour arriver jusqu’à la grande muraille.

Le meilleur moment pour s’y rendre est sans aucun doute le plus tôt possible dans la journée pour éviter les grandes foules qui arrivent un peu plus tard dans l’après-midi.

Pour se rendre à Mutianyu depuis la capitale chinoise, nous avons donc du faire le trajet suivant:

  • ÉTAPE 1 : Métro jusqu’à la station DONGZHIMEN 东直门 . Les lignes de métro 2 et 13 s’y arrêtent.

  • ÉTAPE 2 : Rejoindre la station de bus de DONGZHIMEN (JIAOTONGJU 交通局). En suivant les pancartes dans la station de métro, on trouve facilement. La sortie la plus proche est la sortie C.
  • ÉTAPE 3 : prendre le bus No 916 Express jusqu’à la ville de HUAIROU 怀柔. Il est possible d’utiliser la carte de transport en commun de Beijing pour payer dans le bus (option la moins chère). Sinon vous pouvez payer en cash une fois dans le bus (12 Yuans = 2,30$CAD). Il faut compter 1h de transport. Il faut s’arrêter à Beidajie 北大街. Le plus simple est de suivre le trajet sur l’application Maps.Me.
  • ÉTAPE 4 : Prendre le bus H23, de l’autre côté de la route où le bus 916 express vous a déposé, en direction de Mutianyu. L’attente peut être un peu plus longue. Certaines personnes préfèrent prendre un taxi jusqu’à l’entrée de la grande muraille, mais c’est tout de suite plus cher!

Ouf, après toutes ces connexions, nous voilà enfin arrivés à l’entrée du site!

Le site de Mutianyu

Cette section de la grande muraille a été édifiée sous la dynastie Ming sur un mur qui existait déjà, construit par la dynastie Qi au milieu du XIe siècle. Nous arrêterons la description historique ici, car les détails des dynasties chinoises sont bien trop longs et complexes. 😊

La section a été rénovée en 1983 pour promouvoir le tourisme, mais reste assez authentique en comparaison avec les autres lieux historiques que nous avons visités jusqu’à présent en Chine.

Rien n’est gratuit (bien entendu!), et il faut d’abord commencer par payer les frais d’entrée, mais aussi prendre un ticket pour le téléphérique qui nous montera jusqu’au pied de la grande muraille. Il est possible de monter à pied, mais le sentier n’est pas des plus agréables, passant juste à côté de la route.

On commence à être habitués aux téléphériques en Chine, depuis nos visites du Mont Huashan à côté de la ville de Xi’an et du parc national de Zhangjiajie.

Nous avons préféré payer pour le téléphérique afin de profiter de la muraille au maximum!

télécabine grande muraille de chine MUTIANYU

Entre l’entrée du site et le bus permettant de rejoindre le téléphérique, une pléthore de restaurants et de boutiques attrape-touristes attendent pour vous vendre leur service. Nous y ferons un stop au retour pour manger un bout avant de revenir à Beijing.

Randonnée sur la grande muraille

En arrivant dans la matinée, nous ne sommes pas très nombreux à faire cette marche, ce qui nous permet de profiter pleinement de la vue sur la muraille et ses alentours. Nous n’étions pas seul mais au moins, pour la première fois depuis le début en Chine, nous n’avons pas l’impression d’être coincés dans un parc d’attraction.

Premier constat une fois arrivés sur la muraille : elle est beaucoup moins haute que ce nous imaginions! En moyenne nous devons être à 6m du sol.

grande muraille de chine section mutianyu
mur de la grande muraille de chine

Nous commençons à la tour 14 et partons en direction de la porte 23, qui est techniquement la dernière tour que l’on peut visiter sur cette partie de la grande muraille de Chine.

carte du site de mutianyu grande muraille de chine

Carte de la section du mur au site de MUTIANYU

Beaucoup de personnes sont présentes uniquement autour de la sortie du téléphérique. Marcher sur la muraille semble être une sorte de pèlerinage ou, tout du moins, un rêve pour beaucoup de monde car nous croisons des handicapés et des gens avec des béquilles se hisser tant bien que mal au niveau de la première section du mur.

La végétation est dense de chaque côté, et l’on se rend compte à quel point le relief est escarpé tout autour. Pourquoi faire un mur dans un endroit si complexe à attaquer naturellement ?! Nous n’avons pas élucidé ce mystère!

De toute façon, les mongoles ont finalement attaqué la Chine en contournant le mur et ont pris possession du pays au XIIIe siècle!

tour de la grande muraille de chine
détail de la grande muraille de chine mur

Marcher sur la grande muraille n’est pas de tout repos! Les escaliers sont nombreux et certains sont assez raides. Nous n’aurions pas aimé être soldat à l’époque impériale et devoir faire des tours de garde ici!

Nous passons notamment dans plusieurs tours, sur lesquelles il est parfois possible de monter ou, tout du moins, de découvrir leur architecture assez minimaliste à l’intérieur.

tour de la grande muraille de chine
steven sur la grande muraille de chine
cindy sur la grande muraille de chine

Au loin dans la vallée, on peut apercevoir les différentes villes qui nous séparent de la capitale et, à l’horizon, se dessine Pékin avec un gratte-ciel imposant. D’ailleurs nous étions surpris de voir si peu de hautes tours dans cette ville en comparaison avec d’autres capitales.

vue panoramique grande muraille de chine MUTIANYU

pékin vue depuis la grande muraille de chine sur la section MUTIANYU

Au loin, Pékin et ses grattes-ciels

Voir cette muraille serpenter à travers les collines est assez vertigineux. On peut voir des dizaines de kilomètres de murs non restaurés au loin, avec des vestiges de tours à certains endroits. Nous nous arrêtons fréquemment pour observer le paysage qui, sur cette section de la muraille, est magnifique.

En automne, la forêt se dote ici de ses plus belles couleurs et le site est très prisé pour profiter de ce spectacle.

Plus nous avançons en direction de la tour 23, et moins il y a de monde sur la muraille. Les gens s’arrêtent généralement avant car la dernière partie est un peu plus raide, mais c’est de cette partie que l’on a la meilleure vue!

grande muraille de chine vue sur la vallée et les tours

La muraille “sauvage” – après la tour 23

Une fois arrivés à la dernière tour référencée sur la carte, nous avons continué en bons rebelles notre randonnée sur la partie du mur qui n’est pas rénovée. Le contraste avec la partie du mur sur laquelle nous avions marché jusqu’à présent y est saisissant!

Cette section du mur permet de réaliser le travail titanesque de restauration nécessaire pour rendre praticable le reste de la muraille. Beaucoup de parties sont jonchées d’arbres et la végétation reprend progressivement sa place entre les pierres. Nous n’avons croisé que quelques touristes occidentaux sur cette partie, les touristes chinois préférant s’arrêter sur la section rénovée. 😊

Il faut savoir que la majorité de la grande muraille de Chine est à l’abandon et certaines sections sont uniquement constituées de quelques mottes de terre.

section non rénovée grande muraille de chine

Un peu plus loin sur cette section “sauvage”, une vieille dame vendait des boissons avec une pancarte expliquant qu’il s’agissait du dernier point de ravitaillement avant 10km! En continuant par là, on peut rejoindre la section de Jianguo, chose que nous n’avons pas faite.

Après quelques heures à flâner sur ce chef d’oeuvre, nous sommes repartis de la muraille, heureux d’avoir pu faire cette découverte unique, certainement l’une des plus belles de notre séjour en Chine!

steven et cindy sur la grande muraille de chine

CONSEILS PRATIQUES

VISITE DE LA GRANDE MURAILLE DE CHINE

  • Prix entrée sur la muraille + bus pour rejoindre le pied du téléphérique : 60 yuans = 11.5 $CAD /personne.
  • Prix téléphérique jusqu’à la tour 14, aller-retour : 120 yuans = 23 $CAD /personne.

COMMENT SE RENDRE À LA GRANDE MURAILLE DEPUIS BEIJING ?

  • Le plus économique est de prendre les transports en commun tels que décrits dans l’article. Ce n’est pas si difficile et ça vous laissera la liberté de choisir le temps que vous voulez rester sur la grande muraille de Chine. Quelques articles sur Google donnent un manuel complet (avec photos), de comment se rendre jusqu’à la-bas!
  • Il est aussi possible de partir en tour organisé pour environ 360 yuans = 70$ CAD /personne.


 

Tags:
Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest