sommet mont huashan montagne chine randonnée

Mont Huashan – Randonnée la plus dangereuse du monde

Lors de notre séjour à Xi’an, nous avons pris une journée (26 Août 2018 ) pour nous rendre jusqu’au Mont Huashan, qui se situe à environ 120 kilomètres de la ville.

Hua est l’une des cinq montagnes sacrées taoïstes de Chine, attirant des centaines de milliers de touristes chinois chaque année. Ceux-ci préfèrent prendre l’option du téléphérique pour rejoindre le haut de la montagne, et les sentiers au sommet des pics sont particulièrement encombrés. Autant vous dire que nous avons dû nous armer de patience pour marcher en file indienne lors de cette randonnée!

Le mont Huashan est en fait constitué de 5 pics et atteint presque 2200 mètres d’altitude. Les sommets sont les suivants :

  • Au nord, le pic de la Terrasse aux nuages s’élève à 1613 mètres d’altitude
  • Au centre, le pic de la jeune fille de jade culmine à 2042 mètres,
  • À l’est, à 2100 mètres d’altitude se trouve le pic du soleil (Pic Zhaoyang)
  • À l’ouest, le pic du lotus (Pic Lianhua) s’élève à 2038 mètres
  • Au sud, le pic Luoyan culmine à 2154 mètres.

carte mont huashan chine

De Xi’an à Huashan en transport en commun

Pour nous rendre jusque-là bas, il nous a fallu partir de bonne heure depuis Xi’an, pour aller prendre l’un des premiers trains grande vitesse de la journée (bullet train) qui vous y emmène en moins de 30 minutes.

Arrivés en gare de Huashan, il faut encore prendre un bus pour rejoindre l’entrée du parc et, avec tout ça … nous ne serons pas encore au début des sentiers !

On vous aura prévenus : en Chine, pour aller dans les parcs nationaux et faire un peu de randonnée, il faut s’armer de patience et s’attendre à faire beaucoup de trajets en transport en commun…

Donc, si on récapitule, pour aller de Xi’an jusqu’à l’entrée du parc, il faut prendre :

  • Un métro pour rejoindre la gare de Xi’an (4 Yuan=0.75$CAD/personne)
  • Un train rapide de Xi’an vers Huashan Nord (29$CAD/personne aller-retour)
  • Le bus #1 ou #2 en face de la gare, qui nous mènera jusqu’à l’entrée du parc (gratuit!)

Ca fait déjà 2h que nous sommes partis de Xi’an et nous sommes encore si loin de ces montagnes!!! 

Pour entrer dans le parc, il faut bien entendu payer des frais exorbitants de 160 Yuans=30$CAD/personne, payer pour les frais de téléphérique (150 yuans = 29$CAD/ personne aller et retour pour le téléphérique du versant nord, le moins emprunté) et prendre un ticket pour une autre navette en bus (obligatoire!) jusqu’à ce téléphérique (20 yuans = 4$CAD /personne aller simple).

Attention pour ce dernier, vous avez le choix entre le sommet Nord et le sommet Ouest. Il existe une différence de difficulté mais surtout de prix selon le sommet où vous déciderez de commencer votre journée.

Pour réduire un peu l’addition déjà très salée, nous avons pris celui menant au pic Nord, qui était la moitié du prix de l’autre. On a vite compris une fois en haut pour quelle raison ce téléphérique était moins cher : c’est qu’il arrive au point le plus bas de la montagne, ce qui signifie que, si on veut profiter du reste, il va falloir en monter des marches!!

Ascension par le sommet Nord

Si nous avions choisis de ne pas prendre le téléphérique, nous aurions dû monter à pied les milliers de marches qui rejoignent le sommet (on ne sait pas pourquoi, mais dans toutes les randonnées chinoises, il y a toujours des milliers de marches…). Le problème avec cette solution, en plus du fait que cela aurait demandé beaucoup plus d’effort, est qu’il aurait déjà été l’heure de redescendre quand nous serions arrivés au pic nord. Du coup, on a fait le choix de payer! On était plus à 60$ près de toute façon!

Nous qui avions maintenant pris l’habitude des parcs nationaux chinois (notamment à Zhangjiajie) ressemblant à peu de choses près à Disneyland : boutiques de souvenirs un peu partout, restaurants, vendeurs de boissons, nous n’avons pas été surpris de retrouver toutes ces boutiques en haut du téléphérique! Tout est prévu pour subvenir aux besoins du si particulier touriste chinois!

D’ailleurs, l’immense majorité des touristes venus randonner était loin d’être habillée et chaussée correctement pour marcher toute la journée. Nous avons remarqué qu’ici, la tenue typique de marche est le port du jeans! Si les chinois ne portent le jeans que très rarement en ville ou au quotidien, beaucoup d’entre eux en portent un dès qu’ils sont en sortie nature! C’est ma foi fort étrange, mais pourquoi pas après tout!!

Nous passerons la journée à randonnée sur un sentier principalement constitué de marches, à suivre de (trop) nombreux touristes chinois, qui ne semblaient vraiment pas à l’aise dans cet exercice!

Et pendant ce temps, de vieux papys rachétiquent montent les marches avec 60kg de vivres sur le dos pour ravitailler les magasins le long du sentier! Incroyable!

En marchant vite (encore faut-il ne pas être coincés dans les embouteillages de chinois dans les escaliers trop étroits), il est possible de voir tous les sommets en une seule journée. Il faut compter un peu plus de 4 heures de marche.

Les plus téméraires monteront sans téléphérique, il faudra alors ajouter au moins deux heures jusqu’au sommet Nord via des escaliers abrupts creusés à flanc de falaise.

Mont Huashan = randonnée à haut risque ?

Lorsque vous cherchez des renseignements sur le mont Huashan, tout ce qui ressort c’est qu’il s’agirait de la randonnée la plus dangereuse au monde ! Rien que ça !

Il est vrai que ces images de gens suspendus au milieu du vide pour avancer le long des falaises font rêver n’importe quel aventurier en manque de sensations fortes.

Mais, en réalité, est-ce que des dizaines de milliers de Chinois viendraient se suspendre dans le vide chaque week-end ?

On doit bien avouer que les barrières de sécurité (ou devrions-nous dire, les cables!?) séparant le sentier du ravin sont beaucoup moin épaisses et solides qu’au parc de Zhangjiajie. Mieux vaut ne pas être pris de vertiges ou venir ici en état d’ivresse, sans quoi vous passeriez peut-être par dessus bord. Mais, avec un minimum de prudence, tout devrait bien se passer.

Les cables de protection ne sont pas hauts… on doit l’avouer!

Désolé donc de décevoir ceux qui espéraient avoir trouvé le nouveau spot de sport extrême, mais la réponse est clairement NON !

On peut en effet trouver un petit tronçon du sentier qui nécessite de s’accrocher comme dans une via ferrata pour avancer, mais l’aventure ne va pas plus loin. En tout cas, pour quelqu’un qui a déjà fait de la randonnée et un minimum d’escalade, ça ne va pas vous décoiffer.

Par contre, ce qui est vraiment drôle (et parfois inquiétant), c’est de voir les Chinois paniquer et avancer en rampant, dans des marches ou dans des sections où le sentier est légèrement pentu.  Mieux vaut rester loin dans les cas les plus extrêmes car ils peuvent à tout moment s’accrocher à vous et vous entrainer avec eux dans leur chute!

Pour eux, définitivement, c’est l’aventure la plus extrême de leur vie!

Retour express du sommet Ouest au sommet Nord

Arrivés au sommet Ouest, nous avons pris notre temps pour manger un petit bout (une portion de frite, étant donné que le Fast Food est roi dans les parcs chinois!). Nous pensions avoir un peu de temps devant nous avant de redescendre avec le téléphérique du sommet Ouest.

Et, quand on a du temps en Chine, notre activité préférée est d’observer les agissements parfois rocambolesques des touristes locaux! 

Cindy étant un peu fatiguée, notamment avec cette chaleur étouffante qui nous suit depuis le début de l’été en Asie, Steven est parti seul, en courant – gravissant deux par deux les petites marches, devant des Chinois ébahis! – jusqu’au sommet Sud.

La vue du sommet Sud doit être particulièrement belle lorsque la vallée est dégagée, malheureusement ce jour-là, nous avions une sorte de smog ou tout du moins de brume qui ne permettait pas de voir très loin.

Steven est revenu moins de trente minutes plus tard, après avoir croisé moultes Chinois avec les genoux en sang, car ils montaient à quatre pattes les escaliers… Quand on vous dit qu’ils ne sont pas sportifs pour un sou !

Nous sommes allés tranquillement vers le téléphérique Ouest pour redescendre, afin de ne pas manquer notre train vers Xi’an. Mais là, scandale !!! Nous apprenons que notre ticket de retour en téléphérique n’est valable que pour celui au Nord (que nous avions pris le matin). Il faudrait payer 150 Yuan par personne (c’est à dire le même prix que l’aller-retour avec l’autre téléphérique) juste pour redescendre ici.

Après avoir essayé de négocier avec des employés du parc non décidés à nous aider, nous regardons l’heure, puis avons décidons de rebrousser chemin à toute vitesse pour rejoindre l’autre téléphérique, pour lequel nous avions déjà payé le ticket.

Au loin, notre objectif : Le téléphérique du versant Nord!

Nous devrons pousser quelque chinois un peu trop mous pour avancer sur le sentier et faire notre place jusqu’à la loooongue file d’attente du téléphérique. Et ben oui, les locaux eux, connaissent la technique! Ils savent qu’il faut monter par le téléphérique Ouest, descendre les marches d’escaliers pour rejoindre le téléphérique Nord qui les redescendra dans la vallée… Le tout, pour un minimum d’effort physique!

Une fois en bas, nous devrons de nouveau payer le bus, obligatoire encore une fois, pour sortir du parc ! Tout est une histoire d’argent dans ce pays!

Finalement, nous arriverons avec presque 2 heures d’avance en gare ! Nous aurions presque pu prendre notre temps pour la redescente…

C’est avec cette excursion vertigineuse et magnifique que nous terminons notre découverte de la région de Xi’an. Il est temps pour nous de continuer un peu plus vers le nord de la Chine, en direction de la ville médiévale de Pingyao.

CONSEILS PRATIQUES

VISITE DU MONT HUASHAN

  • Frais d’entrées dans le parc : 160 Yuans=30$CAD/personne
  • Ticket de bus pour rejoindre le départ des téléphériques : 20 yuans = 4$CAD /personne aller simple
  • Ticket pour le téléphérique Nord : 150 yuans = 29$CAD/ personne aller et retour

Possibilité d’avoir des réductions avec une carte étudiante internationale sur le prix d’entrée dans le parc et le téléphérique. Cindy a essayé avec sa carte étudiante de HEC mais comme celle-ci était en français, elle n’a pas été prise en compte : “ceci n’est pas une carte étudiante” qu’on lui a dit! 🙂

COMMENT SE RENDRE AU MONT HUASHAN DEPUIS XI’AN?

Pour rejoindre le parc du Mont Huashan depuis Xi’an, il faut :

  • Prendre le train depuis la gare de Xi’an jusqu’à la gare de Huashan Nord – environ 30 minutes de train, plusieurs trains par jour. Le mieux étant de partir le plus tôt le matin possible (Prix : 29$CAD/ personne aller-retour).
  • Prendre un bus local gratuit (de couleur verte ou jaune), qui attend en face de la sortie de la gare. Les bus 1 et 2 vont jusqu’à l’entrée du parc. Vous n’avez qu’à suivre les dizaines de touristes locaux, vous ne pourrez pas vous tromper! 🙂

RÉSERVATION DES TRAINS EN CHINE – COMMENT ÇA MARCHE!

Pour réserver son train en Chine, le plus simple est de le faire via le site internet www.trip.com

Vous payerez des frais pour chaque billet mais, au moins, vous pourrez prendre votre ticket en avance (ce qui est conseillé) et gérer toutes vos réservations sur votre téléphone.

Attention, il est indispensable de retirer votre ticket en gare avant de prendre le train! Pour cela, il suffit de montrer le code de réservation et votre passeport. N’importe quelle gare peut vous imprimer vos billets de train, même ceux qui ne sont pas en partance de cette gare!


Tags:
Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest