Ayutthaya – voyage en train depuis Bangkok

Pour rejoindre Ayutthaya depuis Bangkok, nous avons décidé de tenter l’aventure en train. Il était aussi possible de prendre un bus, mais nous avions lu que l’option ferroviaire était bon marché et relativement rapide. Nous avons donc pris un GrabCar depuis notre auberge pour rejoindre la gare de Bangkok «Hua Lamphong Station», d’où partent tous les trains pour le reste de la Thaïlande.

Ayutthaya n’étant située qu’à 85km de Bangkok, cela en fait une bonne excursion à la journée ou tout simplement un arrêt avant de continuer plus au nord dans le pays (nous avons opté pour cette dernière option!).

Voyage en train vers Ayutthaya

Le bâtiment de la gare est très semblable à ceux que l’on peut voir en Europe. Une fois à l’intérieur par contre, on constate que c’est tout de suite un peu moins bien aménagé! Beaucoup de gens attendent assis à même le sol (Asie style!), les bancs étant réservés en priorité aux personnes âgées et aux moines!

Au guichet de la gare de Bangkok, on nous propose d’emblée des billets à 130 baht/ personne (environ 6 $CAD)! Un scandale, c’est bien trop cher!! Nous demandons s’il est possible d’avoir des billets en 3ème classe. Après un moment d’hésitation et un léger haussement du sourcil droit, la madame au guichet nous annonce un bien meilleur prix : 20baht par personne (un peu moins de 1 $CAD). Voilà qui est beaucoup mieux!

billet train thailande

Nous avons un peu de temps devant nous avant le départ du train pour Ayutthaya. Sur la droite dans la gare, une cantine avec plusieurs restaurants nous permettra de prendre notre lunch pour vraiment pas cher!

Le système de paiement est surprenant : on doit d’abord acheter des coupons avec notre argent, et ensuite, on achète notre nourriture avec ces coupons. Nous pensons que c’est une norme d’hygiène… ou bien un moyen efficace de créer des emplois!

Les trains sont tous alignés derrière le bâtiment principal, couverts par un toit en tôle. Sur chaque quai, des employés s’affairent à nettoyer chaque train, en utilisant un système rudimentaire de pistolet à eau pressurisé. Il faut que ça soit propre et on apprécie bien ça!

Nous ne passons jamais inaperçus avec nos gros sacs à dos et nos têtes de touristes. Très vite, un employé vient à notre rencontre et nous indique le numéro de wagon dans lequel nous devons monter, en comptant en anglais sur ces doigts pour ne pas se tromper. Les thaïlandais n’hésiteront jamais à vous aider si vous avez besoin d’information, et toujours avec le sourire en plus!

Le train est encore presque vide, nous pouvons donc choisir notre place, près d’une fenêtre. C’est parti pour un peu moins de 2h de trajet (en théorie!) avant de rejoindre l’ancienne capitale du pays.

Dans les wagons, des vendeurs ambulants passent sans cesse pour vendre aux passagers toutes sortes de services : boissons, nourriture… À chaque arrêt du train, ils en montent de nouveaux et certains descendent. Au fur et à mesure que nous avançons, notre wagon se remplit un peu plus et bientôt notre wagon devient plein à craquer!

Parfois, la gare dans laquelle nous nous arrêtons est une simple languette de béton au milieu de l’immense banlieue de Bangkok. D’ailleurs, nous avons l’impression que la capitale thaïlandaise s’étend à l’infini, n’ayant toujours pas vraiment quitté la ville après plus de 30 min de train.

Le trajet passera vite, nous offrant un premier aperçu des paysages verdoyants du pays. Un peu plus de 2h30 après notre départ de Bangkok, nous voilà arrivés à la charmante gare d’Ayutthaya!

Les tuks tuks -qui dans cette ville ressemblent à des masques de Dark Vador-, sont nombreux à nous attendre à la sortie de la gare et ne manquent pas de nous interpeller avec le doux et mélodieux son du « Tuk tuk? » pour nous vendre leur service. « Non merci messieurs, nous avons décidé de prendre l’option marche à pied sous un soleil de plomb et 45° à l’ombre! ». Ouais, faut être fous mais on était contents d’y être parvenus comme des grands, avec nos jambes!

Le soir nous en profitons pour aller faire un tour sur le Night Market, afin de découvrir les spécialités culinaires asiatiques. On y trouve absolument de tout, mais beaucoup de plats nous sont complétements inconnus. En tout cas, ca sent drôlement bon!

Visite de l’ancienne capitale Thaïlandaise

La ville d’Ayutthaya est l’ancienne capitale du royaume de Siam, fondée en 1350. Elle comptait parmi les plus grandes cités du monde, avec près d’un million d’habitants et attirait des gens riches de la planète entière à cause de sa magnificence. Elle sera détruite par les armées birmanes en 1767 et perd à ce moment-là son statut de capitale (Bangkok prendra la relève). La ville est maintenant reconnue pour ses ruines classées au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le meilleur moyen de visiter un maximum de sites en une journée est certainement de louer un vélo, car la ville est assez étendue et les ruines sont dissimilées un peu partout dans la ville. Nous avons donc loué deux vélos à notre auberge (prix : 50 baht / personne pour 24h) et nous nous sommes lancés à l’aventure sur les routes au milieu des autres véhicules.

Pédaler, c’est bon pour la santé, qu’on dit! Mais sous un soleil éclatant et avec des températures avoisinant les 43°C, autant dire qu’il s’agit d’une mission à part entière. Nous avons donc rejoint le premier temple que nous voulions voir avec beaucoup de peine (et de sueur!).

Wat Phra Mahathat est connu pour la tête de buddha qui est enraciné dans les racines d’un arbre. Lorsque nous arrivons, quelle chance! Personne autour de ce monument, ce qui ne sera pas le cas quelques minutes plus tard.

Avant l'arrivée des touristes...

Avant l’arrivée des touristes…

Les ruines de chaque temple sont dans des états plus ou moins délabrés. Certains temples sont encore debout tandis que d’autres ne ressemblent plus qu’à un amoncèlement de briquettes. Difficile de s’imaginer l’architecture originale sans l’aide des quelques maquettes en bois qu’on peut trouver sur certains sites.

Nous avons continué notre escapade en traversant le Rama public park, dans lequel l’ombre bienveillante des arbres nous a permis de nous abriter du soleil. En plus, ce parc est plein de petites ruines disséminées un peu partout. Il est très facile de se déplacer en vélo au travers de celui-ci et nous n’imaginons pas une seule minute la même expérience à pied.

Nous visitons un autre site payant, Wat Phra Si Sanphet, avec ses trois cloches géantes en excellent état. On se croirait dans Tomb Raider, tel des explorateurs modernes… entourés de touristes chinois qui excellent dans l’art du selfie. Nous avons même croisé la scène d’un photoshoot au milieu des ruines!

Nous passerons également par plusieurs autres petits sites gratuits tout au long de la journée, et pourtant, nous n’avons même pas fait la moitié!

CONCLUSION DE NOTRE ESCAPADE EN VÉLO : l’expérience est vraiment rigolote! Beaucoup de sourires complices de la part des habitants lorsqu’ils nous voient, hilares tels des enfants, sur la route. Cela semble faire beaucoup rire les enfants. À aucun moment nous ne sentons un danger quelconque et les autres véhicules gardent une bonne distance de sécurité lorsqu’ils nous doublent.

Nous conseillons ce moyen de transport si vous venez visiter cette partie de la Thaïlande!

À noter : Certains des sites sont payant : frais d’entrée 50 baht/pers. Il est aussi possible de prendre une passe pour 220 baht/ personne pour 6 sites. Personnellement nous n’avons visité que deux sites avec un frais d’entrée de 50baht chaque. Tous les autres sites sont gratuits.

Une journée à la gare d’Ayutthaya

Déterminés à partir explorer la ville de Sukhothai le lendemain, nous partons tôt de l’auberge et faisons le chemin inverse jusqu’à la gare. Au moment de prendre le billet de train qui devait nous y amener, on nous annonce qu’il n’y a plus de place dans ce train aujourd’hui…

Après quelques minutes de réflexion, nous devons faire un choix : nous ne visiterons pas les ruines de Sukhothai et nous allons directement à notre prochaine destination : Chiang Mai! Jusque-là, tout semble bien, sauf que le train que nous allons prendre part à 19h45… Logique, puisque c’est un train de nuit!

La mission : occuper les 10 prochaines heures de notre journée!

C’est ainsi que nous avons passé une journée entière à attendre sur les bancs de la gare d’Ayutthaya. Ce fut une expérience éducative sur la société thaïlandaise et son fonctionnement! Nous avons ainsi pu assister au défilé de trains tout au long de la journée, écouter les annonces d’arrivées de trains en Thaï, en Mandarin et en Anglais par un petit monsieur fort rigolo, et observer l’animation constante des vas et viens des voyageurs (desquels Steven a pu voler quelques portraits).

Mais ce n’est pas tout, Cindy a pu goûter un gâteau fondant au chocolat au charmant (et très cher) Café de la gare pour son goûter et les gardes en uniforme de la gare sont venus faire un selfie pas vraiment discret avec nous en arrière-plan! Nous n’avons pas tout compris mais on a sorti notre plus beau sourire pour la photo!

À 18h, l’hymne national thaïlandais a retenti dans toute la gare et tout le monde s’est levé, dans le plus grand silence, le temps d’une minute. Même si nous avions lu avant d’arriver dans le pays que cela était la tradition dans les lieux publics, tous les jours à 8h et 18h, c’est tout un choc de voir le monde se figer subitement. Encore mieux qu’un flash mob!

Train de nuit jusqu’à Chiang Mai

Après une longue journée à attendre dans la gare, notre train de nuit est enfin arrivé!

Une fois embarqués, quelle surprise! Un wagon tout neuf avec des lits couchettes assez confortables installés dans le sens d’avance du train. Les couchettes du bas sont légèrement plus chères, mais nous vous recommandons fortement de prendre celles-ci (meilleure obscurité, grande fenêtre, petite table).

Conseils Pratiques

Ou loger à Ayutthaya?

Beaucoup de gens font une halte de seulement un jour mais nous vous conseillons de rester au moins deux nuits sur places pour ne pas courir!

  • Early Bird Hostel : Nous y sommes restés deux nuits. Petite auberge avec seulement deux dortoirs, dans lesquels nous sommes un peu à l’étroit. Le petit déjeuner est inclus. À notre arrivée il y avait des travaux juste à côté et la réceptioniste nous a proposé de nous trouver un autre logement en ville, sympa! Nous y sommes quand même restés!

 

Comment se rendre à / quitter Ayutthaya?

  • Depuis la gare Hua Lamphong Station à Bangkok : Plusieurs trains par jour. 2h-2h30 de trajet. Prendre un billet 3ème classe, c’est très propre et pas pire confortable (20baht/pers).

À la sortie de la gare à Ayutthaya, traverser la rue pour se rendre au quai du traversier pour entrer dans la vieille ville (5baht/personne).

Vous pourrez ensuite prendre un tuk-tuk ou marcher jusqu’à votre auberge.

  • Prix du billet de train de nuit 2nd classe Ayutthaya- Chiang Mai : environ 980 baht (50 $CAD). Les trains N°9 et N°10 sont les plus récents, à prioriser si vous le pouvez.

 

Où manger à Ayutthaya?

  • Night Market : tous les soirs vous trouverez une cinquantaine de stands proposant toutes les sortes de nourriture asiatique possible. On a pris un simple pad thaï mais c’était bon quand même!
  • ขุนพลเบเกอรี่ สาขาเจ้าพรหม : (il n’y a pas de nom anglais) le long de Uthong Road, la devanture du magasin est jaune. On y trouve des tartelettes, oui oui, vous avez bien lu le mot tartelette! Des bonnes petites tartelettes aux œufs ou au chocolat, pour la modique somme de 10baht l’unité! On y est retourné deux fois 😉
  • Café de la gare : Prix élevés mais grand choix de plats salés et sucrés qui font du bien au moral! On a craqué pour un frappé au chocolat et un fondant avec glace à la vanille lors de notre journée d’attente à la gare. En plus, c’est climatisé!

Le petit bonus “nourriture” de la fin… pour vous donner faim de nouveau!

 


Laissez votre avis ou posez vos questions!

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :