Cairns, plongée dans la Grande Barrière de corail

Après un vol de 3h de Brisbane vers Cairns, nous voilà arrivés dans la région 1. des crocodiles, 2. de la Rainforest mais surtout 3. de la Grande Barrière de corail!!!

Cairns, ville aux crocodiles

Quelques vues de Cairns et de la Grande Barrière depuis l’avion

  1. En ce qui concerne les crocodiles, on a été prévenus dès les premières minutes par notre chauffeur Uber qu’il y en avait beaucoup dans la région et que la baignade était de ce fait interdite, à moins que nous voulions nous faire croquer tout rond. Nous voilà rassurés!
    Comme pour bien souligner ses propos, au cas où nous ne le prendrions pas au sérieux, il nous informe qu’une jeune femme a été retrouvée dans le ventre d’un crocodile, il y a 5 mois de cela, quelques jours après sa disparition. Nous voilà bien bien rassurés!!!Pour être sûrs de ne pas nous faire croquer, nous avons donc opté pour une baignade dans la grande piscine municipale surveillée de Cairns, fort agréable pour se rafraichir en après-midi.

 

  1. Pour la rainforest, c’est vrai qu’on peut en trouver un peu partout dans les alentours de Cairns (dont un très belle au Jardin Botanique de la ville que nous avons visité) mais la plus connue et touristique est la Daintree Forest, dans le parc national du même nom, à 200 km environ au Nord de Cairns.
    Après longue et mûre réflexion, notre flemme phénoménale du moment combinée au prix excessivement cher de chaque excursion proposée dans ce coin-là (car il n’y a rien à faire vraiment par nous-même) nous ont aidé à faire le choix de ne pas nous y rendre.
    Cependant, on vous partage quelques photos du Jardin Botanique de Cairns lors de laquelle nous avons fait une belle rencontre avec un…dindon sauvage (!) et depuis lequel nous avons une belle vue sur les pistes de son aéroport (vous devinerez qu’on y est resté plusieurs minutes à ce spot là!) :

 

L’Océan, juste au bout des pistes…

Nous avons passé les 2 autres journées à Cairns bien tranquillou à explorer la ville, piquer une tête dans sa piscine municipale extérieure et à faire de l’écriture de cartes postales / retouche photos (pour Steven). Il faut avouer que cela fait du bien de prendre un peu de repos et accepter de ne rien faire de spécial pendant une ou deux journées.

 

  1. Le plus marquant de notre passage à Cairns restera sans aucun doute notre plongée sur la Grande Barrière de Corail, et quelle plongée !!

Alors que je ne savais même pas avant d’arriver dans le pays que la Grande barrière se trouvait en Australie, Steven, lui, le savait très bien et rêvait secrètement d’y faire sa première plongée à la bouteille à vie!

Il faut savoir que des dizaines de compagnies de bateaux sont basées à Cairns et proposent des excursions allant de la demie journée à 2 ou 3 jours avec plongée masque-tuba (snorkelling) au minimum et plongée à la bouteille en option (c’est plus cher bien sûr!).

Des dizaines de compagnies veut dire… choix très difficile à faire. Les prix se ressemblent tous. Quelques compagnies sont beaucoup moins chères (on trouve ça louche). Si bien qu’on finit par se rendre dans une agence touristique qui pourra nous éclairer un peu dans notre choix.

Avec leurs conseils, nous avons donc choisis de plonger dans les récifs extérieurs de la Grande Barrière (Outer Reef), c’est-à-dire ceux qui se trouvent le plus loin de la côte. Comme moins de bateaux sont autorisés à s’y rendre, il y a beaucoup moins de pollution et donc l’eau est moins trouble (ce qui signifie une meilleure visibilité), les coraux sont encore vivants (ce qui n’est plus le cas plus près des côtes) et donc il y a plus de poissons.

Bien sûr, cela impliquait d’y mettre plus de sous que notre budget original (comme c’est étrange!) mais c’est un choix que nous avons faits, on ne reviendra pas si tôt ici de toute façon alors faire les choses à fond! Ils sont quand même bons ces vendeurs…

Et comme ils sont encore plus bons que bons, ils ont réussis à nous vendre pour seulement 35$ de plus par personne (au lieu de 70$) une initiation à la plongée à la bouteille durant cette même journée.

Cela représentera un nouveau beau défi pour moi qui n’aime pas vraiment l’eau, mais comme on dit « You only live once » #yolo!

« Et vous, c’est quand la dernière fois que vous avez fait quelque chose pour la première fois? »

 

 

Observation sous-marine sur la Grande Barrière de corail

 

C’est ainsi que nous sommes partis une journée en mer sur le bateau SilverSwift de la compagnie Quicksilver. 90 minutes de bateau aller et 90 min de bateau retour assez mouvementées ce jour-là, la houle était impressionnante et à peu près tous les touristes ont été malades, moi avec! Heureusement, les médicaments anti-nausée que nous avons ingérés le matin nous ont aidé à ne pas vomir, contrairement à bien d’autres! Sympa!

Arrivés sur le récif habituel de ce bateau (il y a des bouées pour l’attacher aux fonds marins), nous y avons faits 3 plongées sur 3 sites différents (on a tourné autour en fait). La première et la seconde étaient en masque-tuba et la 3e avec bouteille.

Comme nous nous étions promis de vous partager les images de notre plongée sur la Barrière de corail, nous avions cette fois-ci loué un appareil photo dans un boitier étanche. On a pu l’emmener avec nous dans les 2 premières plongées. Le mieux est donc de vous montrer en image ce que nous avons observé :

Steven, explorateur des fonds marins. Admirez plutôt son style de battements de jambes!!

 

 

En prime, une petite vidéo comme si vous y étiez :

Nous avions 3 attentes ce jour-là (juste ça!): pouvoir observer une tortue, un poisson Némo et une raie (manta de préférence 😉). Bien sûr, on a rien vu de tout ça lors de nos premières plongées… Peut-être ne regardait-on pas au bon endroit ou bien nous avons été malchanceux.

Mais parce qu’il faut croire qu’on a un bon karma, nous avons pu observer une raie (une petite), 2 tortues et pleins de Némos lors de notre plongée à la bouteille! Il faut dire qu’on ne les aurait pas vus sans l’aide de notre instructeur qui semblait connaitre les spots comme sa poche!

 

Notre initiation à la plongée à la bouteille

Ce qu’on en retiendra : C’était génial !!! Bien que douloureux pour les oreilles (J’ai souffert ma vie et j’ai cru que mes tympans allaient exploser, je voulais pleurer dans mon masque!).

On a été chanceux d’avoir un instructeur pour nous deux seulement. Une fois harnachés comme il faut avec tout notre stock sur le dos, il était temps -d’essayer- de se lever pour rejoindre le bord du bateau et se mettre à l’eau! Il faut dire que nous avons été impressionnés par le poids du matériel que nous avions sur le dos. Autant vous dire que le saut dans l’eau de l’instructeur était plus classe que la nôtre.

Une fois dans l’eau, nous devions accomplir, sous l’œil attentif de notre instructeur, 3 pratiques de bases, à savoir :

  1. Enlever l’eau de son masque tout en étant sous l’eau
  2. Retirer son tuyau d’air de la bouche, le remettre et vider l’eau qui s’y trouve avant de recommencer à respirer.
  3. Même exercice que 2. mais en lâchant notre tuyau d’air et en le rattrapant sous l’eau.

 

Une fois ces 3 exercices maitrisés, nous voilà partis, bras dessus-bras dessous avec notre instructeur dans les grands fonds marins, zigzaguant au milieu des récifs. On ne peut pas descendre au-dessous des 12m de profondeur lors de notre initiation mais c’est déjà très bien et ça nous permettra de voir des choses différentes de nos plongées en surface.

Cindy s’excuse pour sa tête de déprimée sur les photos mais le fait de sourire remplissait son masque d’eau!

C’est ainsi que nous avons fait la rencontre des poissons clowns (Némo), cachés dans leur anémone.

Le saviez-vous? :
La femelle poisson-clowns est beaucoup plus grosse que le mâle. Le mâle qui perd sa femelle changera de sexe pour devenir une femelle. Le film Némo a donc commis une erreur puisque le papa de Némo, à la perte de sa femme, aurait dû devenir… une femelle! Bref! Aussi, les poissons clowns vivent dans les anémones car ils sont insensibles à leur poison. L’anémone leur procure donc un abri sécuritaire et en échange, les poissons clowns protègent l’anémone des prédateurs qui voudraient la dévorer. C’est un win-win!

Nous avons aussi fait la rencontre de 2 tortues, la première descendant depuis la surface où elle était allée respirer, elle est venue nous dire bonjour sur son chemin vers les profondeurs. La seconde a été appâtée par le photographe sous-marin qui a pris les photos de nous (oui, c’est de la triche mais ça fait une bonne photo!). Une fois son algue mangée, elle est venue nous faire des « bisous » ou du moins nous regarder droit dans les yeux.

Ces bêtes, en plus d’être vraiment magnifiques, sont très curieuses et amicales.

Là, on en a pas l’air mais on souffrait des tympans tous les deux!! On est heureux pareil avec Squizz la tortue!

Elle nous a laissé lui toucher la carapace (oui on sait que c’est pas bien mais on était trop curieux nous aussi!) puis s’est éloignée paisiblement.

Cette rencontre restera gravée assurément dans notre tête à tous les deux. C’était inoubliable!

Cette belle journée à donner envie à Steven de continuer dans les certifications de plongée, peut-être replongerons nous en Indonésie, qui sait!?

Ainsi s’achève notre aventure sur la Côte Est australienne! Nous ferons une dernière petite escale d’une journée à Melbourne, au sud, avant de rejoindre l’exotique Asie du Sud-Est.

Stay tuned!

Conseils pratiques :

  • Excursion sur la Grande Barrière avec le bateau SilverSwift : Le bateau est bien, des bouchées sont disponibles pour le petit-déjeuner et le buffet du midi est copieux avec nourriture froide et chaude. Matériel en bon état et les explications pour la plongée sont très claire. Personnel très sympa et ils sont là pour répondre à toutes nos interrogations. Nous nous sommes sentis en sécurité lorsque nous étions dans l’eau (un surveillant est en permanence sur le pont). Le bonus : ils fournissent des masques de plongée avec prescription pour les bigleux (de -2 à -10 mais on doit avoir la même perscription pour les 2 yeux).

(220 AU$ / personne pour la journée et le snorkelling + 70 AU$/ personne (que nous avons eu en promotion) pour l’initiation à la plongée en bouteille de 30 min).

  • Location d’appareil photo sous-marin : On a payé 40AU$ pour la location d’un appareil Olympus TG5 pour une journée. Ils nous le règle et nous expliquent comment il fonctionne. Options d’assurances disponibles en cas de perte ou de bris de l’appareil que nous n’avons pas pris.
  • Se rendre au Jardin Botanique de Cairns (à voir!) : Prendre le bus 131 qui passe dans la ville de Cairns et dépose à l’entrée du jardin en 20-30 min (2,80AU$/ personne aller).
  • Se baigner à Cairns :

En ville : gigantesque piscine municipale surveillée proche de la marina

Au nord de la ville, plages accessibles en bus (regarder sur Google maps).

Où dormir à Cairns?

  • Northern Greenhouse : Chambres très propres mais qui dans notre cas sentait très mauvais (odeurs de pieds et d’humidité apportée par la salle de bain). Évier et frigo dans la chambre (inutiles selon nous), grande salle de bain dans la chambre. Les accessoires de cuisine sont dans un état post-apocalyptique (dégueulasses, recouverts de crasse qui ne se nettoie même plus!). Cuisine pas en super état et les frigo collectifs pas propres. Belle piscine et bel espace commun. Cependant, nous n’avons pas aimé l’ambiance de l’auberge et avons donc changé après 2 nuits (26AU$/nuit/personne en dortoir de 6 avec salle de bain dans la chambre, petit déjeuner inclus).
  • Dreamtime travellers’rest : Superbe auberge, notre préférée en Australie! Relativement propre, belle cour intérieure arborée (avec un Westfalia retapé!), chambres très coquettes et lits non superposés. Dortoirs de 3, 4 ou 6 personnes max. Belle piscine. La cuisine est un peu petite mais bien équipée. Seul hic, nous avions une chambre placée juste à côté de l’espace commune et avons mal dormis à cause des touristes bruyants et saouls (29AU$/nuit/personne).

Dreamtime Travellers’ rest Hostel, Cairns

 


 

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest