melbourne by night

Melbourne, visite en 24h top chrono

Dernière étape de notre voyage en Australie, notre arrêt à Melbourne n’était pas vraiment planifié initialement.

On vous explique notre cheminement de pensée pour nos prochaines étapes du voyage :

Premièrement, après analyse de la météo à venir dans les différents pays d’Asie du Sud-Est, on en est venu à la conclusion que nous devions commencer par les pays Thaïlande, Laos et Vietnam avant de rejoindre l’Indonésie, cela pour essayer d’éviter la saison des pluies dans les 3 premiers pays. Et, pour une raison stratégique de demande de Visa pour la Chine, nous avons décidé de commencer ces 3 pays par la Thaïlande et de terminer par le Vietnam d’où nous planifions demander notre visa.

Nous avions donc une idée de quels pays nous allions visiter ensuite, une bonne chose de faite! Il ne restait plus qu’à trouver un moyen de se rendre de l’Australie à la Thaïlande!

Après moultes recherches sur les comparateurs de billets d’avion, on est pas mal arrivés à la conclusion que les vols les plus avantageux Cairns-Bangkok faisaient une escale à Singapour ou bien Melbourne, complétement au sud de l’Australie… Pas très logique (ni écologique) tout ça mais on a pris ça pour un signe du destin comme quoi nous ne devions pas quitter l’Australie sans avoir visité Melbourne!

On a finalement pris 2 billets d’avion séparés, le premier Cairns-Melbourne puis le surlendemain, un avion Melbourne-Bangkok!

 

Melbourne, ville la plus agréable à vivre de la planète

 

C’est ainsi que nous avons passé une journée dans la ville (soi-disant) la plus agréable à vivre de la planète (selon le magazine Forbes).

Presque aussi grande que Sydney, Melbourne est reconnue pour être la capitale des cafés, avec des comptoirs dans tous les coins de rues. Ici, chaque commerce vendant quelque chose de comestible est appelé « café », du simple comptoir à café comme on le connait, au petit restaurant au coin de la rue.

 

C’est aussi une ville reconnue pour ses graffitis, qui décorent les murs des petites ruelles. Le street art est ici élevé au rang d’art à part entière! Les artistes doivent se munir d’un permis auprès de la ville pour pouvoir peindre légalement sur les murs. Le résultat est plutôt harmonieux et apporte du charme à la ville.

tupac melbourne

 

Visite guidée de la ville de Melbourne

Le lendemain matin de notre arrivée dans la ville, nous sommes tombés sans le vouloir sur un tour guidé gratuit de la ville, qui commençait à 10h30 devant la State Library of Victoria. À chaque fois qu’on veut faire ce genre de tour, on est soit en retard, soit un jour férié, soit un dimanche et on tombe dessus le jour où on s’y attendait le moins! C’est parfait de pouvoir faire un tel tour avec explications quand on visite une ville juste pour 24h! En plus, c’est gratuit! On ne pouvait pas espérer mieux!

La visite a duré 3h00. Notre guide, portant un beau T-shirt vert, était très rigolo et savait ce qu’il avait à dire. Il nous a appris beaucoup de choses.

Le tour a commencé dans la partie plus historique de la ville pour se terminer dans la partie plus contemporaine.

Le vieux Melbourne et son histoire

Dans la partie historique de la ville, nous avons pu voir la cour suprême et la prison où a été jugé puis pendu en 1880, le plus connu des bandits (Bushranger comme ils disent ici) d’Australie : Ned Kelly!

Ses derniers mots avant de mourir auront été : « Such is life! ».

Ici, Ned Kelly est une légende locale et on peut retrouver sa tête peinte sur plusieurs murs de la ville. Nous pouvons même observer sa fameuse armure qu’il portait lors de ses pillages de banque dans la bibliothèque « State Library of Victoria ».

Arrêt suivant : le Royal Exhibition Building. Grand bâtiment impressionnant de la ville complété en 1880. Il été initialement construit pour accueillir l’Exposition Universelle de la même année. Plus tard, il a hébergé en 1901 l’évènement d’ouverture du premier Parlement d’Australie, suite à l’entrée de l’Australie comme pays du Commonwealth, car il était le seul bâtiment pouvant accueillir les 14 000 invités. Il a ensuite hébergé pendant 26 ans le Parlement de l’état du Victoria.

Le bâtiment est très multifonctionnel; il a même accueilli certaines épreuves des Jeux Olympiques en 1956!

Puisqu’il coute cher à l’entretien, la ville s’est souvent posée la question si elle devait ou non le détruire. Aujourd’hui, bien que certaines ailes du bâtiment aient été détruites, il est encore là et abrite toutes sortes d’expositions diverses et variées depuis toutes ces années.

Avouez qu’il a du charme ce Royal Exhibition Building?!

Nous sommes ensuite passés devant le Parlement actuel de l’état du Victoria. Le batiment a hébergé le Parlement Australien pendant 26 ans avant que ce dernier soit déplacé à Canberra, la capitale, en 1927. C’est cette année-là que le Parlement de l’état du Victoria qui était hébergé dans le Royal Exhibition Building  a été déplacé dans ce bâtiment (vous nous suivez toujours!?).

Petit jeu, vous devez trouver Cindy…

Petit cours d’histoire en accéléré sur la ville de Melbourne :

Saviez-vous que la ville de Melbourne a été fondée par…Batman??!!

Non, pas celui que vous connaissez tous, mais John Batman (c’était son nom!).

En fait, la région de Melbourne a été occupée par les humains depuis environ 40 000 ans. Avant que les européens ne débarquent, il y vivait des tribus aborigènes qui trouvaient dans la région les ressources en eau et en nourriture dont ils avaient besoin.

C’est en 1835 que John Batman, vivant alors en Tasmanie au sud de l’Australie, a annoncé avoir acheté 2400 km2 de terres dans la région de Melbourne où il a installé un camp.

Très vite, l’entente que Batman avait fait avec les aborigènes est annulé par le Gouverneur de l’état du New South Wales qui gouvernait à l’époque toute la partie Est de l’Australie et déclara la ville créée par Batman la capitale administrative du District de Port Phillip de l’état du New South Wales. Il a d’abord appelé la ville « Batmania » en l’honneur de Batman avant que le premier ministre britannique la renomme « Melbourne ».

Entre 1836 et 1842, les peuples aborigènes ont rapidement été dépossédés de leur territoires par les colons européens… En 1847, la reine Victoria déclare Melbourne comme une ville et, en 1951, le district de Port Phillip devient la colonie de Victoria (on soupçonne la reine d’être derrière ce choix de nom…) avec Melbourne comme capitale.

En 1851 (quelques mois après l’indépendance de la colonie du Victoria- tiens tiens, comme c’est étrange!), a été découvert de l’or dans la région. Melbourne, qui a servi comme principal port pour l’or, a grossi rapidement! Ils ont appelé cette période la « Victorian gold rush ». Si bien qu’en 1865, Melbourne est devenue la ville la plus importante d’Australie avant même Sydney. C’est dans ces années-là que tous les beaux bâtiments de la ville ont été bâtis.

Et parce que toute cette croissance rapide était trop belle, la ville a été rattrapée par la réalité et s’en est suivi un crash boursier dans les années 1890’s jusqu’à la fin du siècle. La ville a alors perdu beaucoup d’habitants. Elle qui était jusqu’ici considérée comme capitale (abritant le Parlement d’Australie) d’Australie a perdu officiellement ce rôle quand a été construite la ville de Canberra pour prendre cette position, mettant fin à la longue dispute entre Sydney et Melbourne pour savoir laquelle des deux devait être la capitale.

 

La ville contemporaine

La visite dans le Melbourne d’aujourd’hui a été plus fatiguante car beaucoup plus peuplée. Ça grouillait de monde de partout! L’architecture de la ville est faite de sorte d’alterner petite ruelle et grande rue, ce qui permet de simplifier nos déplacements. Les plus petites ruelles sont piétonnes seulement, certaines sont couvertes avec beaucoup de cachets et remplies de café dans tous les sens. C’est plutôt agréable de s’y promener même si nous nous y perdons un peu!

Nous finissons notre visite de Melbourne de l’autre côté de la rivière au pied de l’Opéra – d’une architecture ma foi fort laide en comparaison de celui de Sydney- où nous bénéficions d’une vue pas mal du tout sur la skyline de la ville! Un bel endroit pour terminer notre visite, remercier notre guide et lui donner un petit pourboire!

Nous continuerons ensuite notre visite à Melbourne sous la pluie, nous donnant un bon prétexte pour essayer un café de la ville (quand même, on se trouve dans la capitale du café d’Australie!). Bon, nous n’avons pas aimé du tout le café et encore moins leur chocolat chaud que Cindy n’a pas pu terminer, c’est pour vous dire!).

On vous glissera l’adresse où NE PAS ALLER dans la section « Conseils Pratiques » en bas de l’article.

À la nuit tombée, nous avons fait le tour du centre-ville en Tramway (le numéro 35). C’est un vieux tramway tout en bois, plein de charme, GRATUIT, et prévu pour les touristes. Il se déplace en formant un rectangle autour de la ville et on peut monter et descendre à notre guise. Des explications touristiques sont même données à l’intérieur au fur et à mesure que nous avancons. Pas mal chouette!

Le tramway numéro 35

Il est à noter que tous les tramways circulant à l’intérieur du centre ville (CBD – Central Business District) de Melbourne sont entièrement GRATUITS. Ce qui fait en sorte que les rues ne sont pas trop congestionnées, il y a peu de voitures et nous trouvons ça super bien!

Il faut dire aussi que rouler en voiture dans Melbourne n’est pas évident car il faut savoir jongler avec le tramway. Ainsi, à plusieurs intersections, si on veut tourner à droite (sachant qu’on roule à gauche), nous devons patienter sur la voie toute à gauche que la voie d’en face soit libre pour pouvoir effectuer son virage sous peine de se faire rentrer dedans pas un tramway qui lui circule au centre de la rue… (Faites vous un dessin, vous comprendrez le truc!).

C’est ainsi que ce sont terminées nos 24h de visite à Melbourne!

Après un second dodo dans l’auberge Europa, nous repartons le lendemain pour l’aéroport direction Bangkok!

 

L’auberge de jeunesse la plus dégueu qu’on n’ait jamais faite!

 

Franchement, il faut qu’on vous parle de l’auberge de jeunesse EUROPA! Si vous devez ne retenir qu’une chose : N’y allez jamais!

Attention, que des beaux compliments vont suivre dans les prochaines phrases…

C’est simple, nous n’avons jamais vu une auberge de jeunesse aussi dégueulasse! Elle est immense, des chambres à l’étage et d’autres aux sous-sol (sans fenêtre donc!).

Déjà, la réception est froide et le personnel pas agréable du tout. Nous, on apprécie quand on nous regarde quand on est en train de faire le check-in et non qu’on parle avec des gars derrière nous. Et, on ne vous parle même pas du check-out où une autre employée blasée nous a demandé une preuve qu’on avait bien payé car elle ne retrouvait pas la preuve dans le système (une chance qu’on garde toujours nos tickets de caisse quelques jours!).

Et puis, l’état des couloirs… de la moquette au sol, pleine de terre. Des chaussures pleines de terre partout dans le couloir devant les chambres de portes. Des toilettes et salles de bain dans un état post apocalyptique (tu ne touches surtout à rien quand tu vas aux toilettes) et bien sûr, les distributeurs de savon sont TOUS vides pour que bien dégueu tu restes toute la journée!

Et puis, l’état des dortoirs… Franchement… nous sommes tellement sans mots que des photos suffiront! Attention, ces photos seront les rares moches que vous verrez dans ce blog!

Ce que vous voyez au sol, ce sont des amoncellements de vêtements sales et boueux, de chaussures et de chaussettes pourries, de restants de plats de nourritures pas terminés, des produits de beauté à moitié terminés mais aussi des cadavres de bière et des boites en tout genre… Bref, c’est répugnant, ça put, ça sent le tabac froid et nous on se contente d’enjamber tout ça et de laisser nos sacs à dos dans leur enveloppe de protection pour ne pas qu’ils touchent le sol.

  1. Les gens sont franchement sales et dégoutants.
  2. C’est honteux de la part de l’auberge de laisser faire ça car ils n’avaient clairement pas passé un aspirateur dans la chambre depuis plusieurs mois à la vue des motons de poussières et toiles d’araignées qui s’y trouvaient.

À part cette expérience de nuit, nous avons beaucoup aimé notre court séjour à Melbourne!

Conseils pratiques

Où (ne surtout pas) dormir à Melbourne :

  • Auberge Europa : On a déjà tout dit plus haut, pas besoin d’en rajouter. Prix : 29AU$/ personne dans dortoir de 8 (en plus c’est pas donné!)

Où manger à Melbourne?

  • Brother Baba Budan : Assez cher, café et chocolat chaud vraiment pas bons, nous ne recommandons pas bien que ce soit un des cafés avec la meilleure note Google de Melbourne…
  • + 39 pizza : Restaurant très occupé. Pizza pas mal. Nous soupçonnons que les pâtes aient été sorties tout droit du congélateur. Cela ne semble pas être leur force.

Transport aéroport de Melbourne / centre ville

Skybus : 18AU$/ personne si achat des billets en ligne, sinon 19,50AU$ à la billeterie. La journée, une navette circule en ville pour vous amener jusqu’à la gare routière d’où part le vrai bus. En soirée, pas de navette donc obligé de rejoindre la gare routière par un autre moyen (Uber dans notre cas).

Visite guidée de Melbourne

I’m free Walking tour : Tour gratuit vraiment bien ficelé et très intéressant. Fonctionne avec les pourboires que nous donnons à la fin. Voir leur site pour les heures de départ qui peuvent changer.

 


 

Laissez votre avis ou posez vos questions!

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :