Abel Tasman, Marlborough Sounds et Kaikoura

Finalement, nous n’avons pas changé nos plans initiaux et avons continué notre route vers le Nord de l’ile!

Après avoir subi toute cette pluie, il nous fallait un peu de réconfort! Nous en avons trouvé au bout de la route menant à Motueka, dans un petit café où nous avons pu savourer un chocolat chaud bien mérité, en prenant le temps de planifier la randonnée du lendemain.

Abel Tasman National Park

Le parc national d’Abel Tasman est situé au nord de l’Ile du Sud et fait partie des parcs abritant l’une des neuf fameuses Great Walks de Nouvelle-Zélande. Celle-ci longe la côte le long de la mer de Tasmanie depuis la ville de Marahau, avec une randonnée que l’on peut faire sur trois ou quatre jours, à pied ou en kayak, en logeant dans des huttes ou en faisant du camping. Le retour à Marahau se fait en bateau (payant, qu’il faut réserver d’avance, par exemple au I-Site), avec des embarcadères à plusieurs points du sentier.

Après nous être renseignés sur les possibilités de randonnées sur une journée, nous avons décidé de faire la première partie à pied depuis le village de Marahau jusqu’à Anchorage et en revenant en bateau : 4h de marche étant bien assez, et pourquoi se priver d’un retour si facile 😉!

Le sentier est vraiment facile d’accès et, contrairement à nos péripéties à Roy’s Peak, relativement plat tout le long. Presque toute la marche se fait à l’abri des arbres, avec quelques points de vue sur des criques paradisiaques, et il y même des accès à des plages sur lesquelles le camping est permis (avec des toilettes et de l’eau courante… la Nouvelle-Zélande nous surprend vraiment pour les infrastructures disponibles pour le camping).

Nous en profitons pour enregistrer les sons uniques des oiseaux locaux ainsi que de tout l’écosystème sur le sentier pour vous le faire partager comme si vous-y étiez :

 

L’arrivée de la randonnée nous en a mis plein les yeux et surplombe un ensemble de criques aux eaux turquoise, digne d’une carte postale. Nos pieds sont tout de même contents d’en voir la fin!

Nous terminons assis sur une petite plage de sable blond à attendre notre bateau de retour, les pieds nus dans le sable. Et quel bateau!

Il faut savoir qu’il existe deux types de bateaux pour circuler le long du sentier de Abel Tasman National Park, tous s’approchent près de la plage pour pouvoir embarquer les passagers :

  • Des bateaux de tailles moyennes, qui embarquent une centaine de passager, et qui possèdent de grandes passerelles pour y accéder, évitant aux passagers de se mouiller lorsqu’ils accèdent à bord
  • Des petits bateaux d’une douzaine de passager, qui foncent à toute allure sur l’eau, et qui ne possèdent pas de passerelle, ou bien une toute minuscule qui termine à un mètre du sable, dans l’eau!

 

Bien évidemment, nous avions opté pour la deuxième option, sans vraiment le savoir. Ce fut toute une expérience, et quelle expérience, dès la montée dans le bateau !!! Il fallait bien s’accrocher pour ne pas tomber, avec cette petite embarcation qui fonçait à travers les vagues, avec une Cindy hilare, mi stressée – mi morte de rire. 😊

Et le meilleur du trajet était la fin puisque celle-ci s’est faite avec un moyen de transport peu courant : dans un bateau, lui-même sur une remorque, elle-même tractée par un tracteur! Nous le recommandons fortement, nous avons beaucoup ri!

 

Visite de Nelson et en route pour les Marlborough

Après une nuit à Nelson sous la trajectoire d’approche des avions pour l’aéroport, le comble pour des ingénieurs aéronautiques, nous partons visiter la ville du même nom. Cette petite agglomération est considérée comme l’une des villes les plus agréables pour vivre dans ce pays. En effet, les rues que nous avons traversées nous ont semblé fort sympathiques et abritaient pleins de petits commerces d’art, de brasseries restaurants et de cafés.

 

La route Queen Charlotte Drive menant ensuite jusqu’à Havelock, un peu plus loin dans les Marlborough était une fois de plus scénique et nous a permis de faire quelques pauses photos lorsque le soleil a commencé à descendre.

Sur la route nous avons aussi fait une courte halte qui nous appris que le seul mammifère natif de Nouvelle-Zélande est une petite chauve-souris… Mais alors? tous ces moutons… toutes ces vaches… et bien il n’y aurait rien eu sans l’homme! Par contre des oiseaux, ça, il y en a partout!

Nous passerons la nuit dans une ferme auberge pleine de moutons (toujours dans notre super voiture), située proche d’une cascade abritant des milliers de Glow Worms. Ces fameuses petites larves brillant dans la nuit pour attirer leur proie, et qui peuvent être aperçues dans certaines grottes ou autres places humides. Ce fut notre première occasion de découvrir ces petits points lumineux par centaine le long du sentier, gratuitement!

Marlborough Sounds

Dans les alentours de LinkedWater, une longue randonnée de trois jours s’engouffre dans les Marlborough Sounds : la Queen Charlotte Track.

Cette randonné fait partie du sentier Te Araroa, la légendaire randonné de 3000km reliant l’extrême nord de la Nouvelle-Zélande, jusqu’à la ville de Bluff tout au Sud. Pour les amateurs de marche, il s’agit de l’une des plus longues au monde.

Nous n’en avons emprunté qu’un petit tronçon, pour avoir un aperçu des alentours. Nous avons trouvé les lieux tout aussi beaux, voir plus beaux que les paysages rencontrés à Milford Sound! La route menant dans les terres est très sinueuse et il est possible de prendre plusieurs navettes marine pour se rendre à différents endroits dans les Sounds. D’ailleurs, depuis notre point de vue en hauteur, nous pouvions voir des dizaines de très belles maisons cachées un peu partout le long des côtes.

Nous avons ensuite repris la route en direction de Picton, la ville servant de jonction avec le ferry menant à Wellington sur l’île du Nord. La ville ne présente pas un grand intérêt en elle-même, nous avons seulement été marqués par son port, gigantesque, dédié au transport du bois.

Blenheim, la passion du vin

La région des Marlborough est surtout reconnue pour son agriculture viticole. Le Sauvignon Blanc qui y est produit est devenu mondialement connu, et près de 85% de la production de vin du pays est faite ici. Nous voulions faire un tour des vignobles mais la météo étant de nouveau à la pluie, et notre passion pour le vin étant somme toute limitée, nous n’avons fait qu’une courte halte dans l’un d’entre eux.

Notre choix s’est arrêté sur le vignoble Wither Hills,  dans la ville de Blenheim, qui offrait une tour permettant d’avoir une belle vue sur les vignes alentours. La saison des vendanges étant déjà passée, et l’automne bien avancé, les vignes ont commencé à changer de couleurs, offrant un paysage intéressant. Pour les amateurs de vins, Blenheim est LA destination à privilégier, avec la possibilité de visiter des dizaines de vignobles tous situés dans un assez petit périmètre.

Nous avons ensuite continué notre route jusqu’à Kaikoura en espérant retrouver le soleil pour randonner le long des côtes le lendemain.

Kaikoura, où sont les baleines?

La péninsule de Kaikoura, reconnue pour la grande diversité animale que l’on peut y observer (baleines, dauphins, phoques, oiseaux en tout genre), est une halte bien agréable entre la région des Marlborough et Christchurch. Nous avons adoré!

Nous avons choisi de randonner le long de la péninsule, entre mer et montagnes, avec tout le long une vue incroyable sur l’océan mais aussi sur les sommets enneigés (oui, il fait froid et oui nous avons vu de la neige!) plus loin dans les terres. Même si nous n’avons pas eu la chance d’apercevoir des baleines, ni des dauphins, nous avons pu approcher des dizaines de phoques! Tout en conservant la distance recommandée de 10m (contrairement à de trop nombreux touristes, désireux de prendre un selfie de leur tête à côté de l’animal ☹ ) puisque ces animaux peuvent s’avérer agressif et mordre s’ils se sentent en danger.

 

Nous finissons ainsi trois semaines sur l’île du Sud, en retournant doucement à Christchurch où notre avion pour Wellington nous attend (gros vol de 35 min à prévoir!).


2 Commentaires
  • Gilda
    Posted at 11:17h, 22 avril Répondre

    Merci pour cet air Marin !!!
    C’est vraiment beau,
    et pour les températures ?
    Maman.

  • Kathy
    Posted at 08:30h, 25 avril Répondre

    Toujours de très belles images, merci pour la ballade
    Bises à tous les two
    Tata kathy

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :