Wanaka et Roy’s Peak Track

La Nouvelle-Zélande est reconnue pour ses randonnées incroyables et ses paysages à couper le souffle. Nous décidons de partir en direction de l’une des plus célèbres rando d’une journée, située tout proche de la ville de Wanaka: Roy’s Peak Track! Au programme, 16km de marche aller-retour.

Sur la route jusqu’à Wanaka

Après une nuit bien agitée, nous avons repris la route en direction de Wanaka, toujours un peu plus au sud. Nous nous éloignons tranquillement de la vallée sous la pluie, pour retrouver un beau soleil et une lumière magnifique sur PUKAKI LAKE.

Nous roulons doucement, laissant la place aux autres véhicules en nous rabattant de temps à autre, car nous prenons le temps d’apprécier chaque découverte (et que Steven a toujours quelque chose à prendre en photo… 😊 ).

Parlons des routes tant que nous y sommes : la limitation est de 100km/h un peu partout, sur les lignes droites comme dans certains virages (hormis les plus courbés), ce qui semble parfois très, voire trop, rapide. Tout comme les dépassements qui sont permis assez souvent dans des endroits où la visibilité est particulièrement mauvaise… Raison de plus de conduire plus doucement.

Heureusement pour nous, nous ne sommes plus dans la haute saison et il ne semble pas y avoir trop de véhicules sur les routes.

Lindi’s pass

En chemin, nous passons le col de Lindi’s pass, qui offre un panorama époustouflant. Les touffes d’herbes jaunes sont omniprésentes et recouvrent l’ensemble des montagnes.

Arrêt obligé pour y prendre quelques photos bien évidemment (et regarder les bus de chinois y faire des selfies)!

Nous arrivons en fin d’après-midi dans la petite ville de Wanaka (environ 4000 habitants, et considérée comme la petite sœur de Queenstown), dans laquelle se déroule ce week-end un show aérien qui semble assez connu, le WarBird Airshow.

Des dizaines d’avions sont au sol : SpitFire, Messerschmitt, Hercule C130… Nous ne faisons que passer à côté, notre venu n’était pas pour ce show (qui est relativement cher en comparaison d’autres événements du genre : 80$ l’entrée par personne).

Nous passerons la nuit au camping Glendhu Bay Motor Camp, où nous retrouvons Lauriane et son mari Vincent. Lauriane est une amie des classes préparatoires, lorsque nous étions étudiants à Grenoble en France. Nous ne l’avions pas revue depuis tout ce temps, et il aura fallu se donner rendez vous à plus de 18 000 km de la France pour se rencontrer!

Roy’s Peak Track

Dimanche matin, après un petit déjeuner au bord du lac et une nuit de sommeil moins agitée que la précédente, nous voilà prêts pour affronter notre première ‘’grosse’’ randonnée : la Roy’s Peak Track.

2200m de dénivelé, 6h de marche, et de nombreuses poses à prévoir. Le parking est archi plein à 11h, et il faut attendre un peu que certains randonneurs quittent leur emplacement afin de se garer.

Nous avons une fois de plus de la chance avec la météo, mais nous prévoyons quelques couches de vêtements supplémentaires afin de ne pas être mal pris une fois en haut!

La montée est assez raide, et pourtant les randonneurs marchent vraiment vites. Nous montons doucement, mais Cindy trouve cela vraiment difficile!
Nous enchainons alors les petites pauses, et Steven a bien du mal à la motiver jusqu’au sommet! Vous auriez vu sa face 😊.

Heureusement que de temps à autre, Cindy a enfourché son balai magique pour monter plus vite.

L’arrivée au sommet se fait dans la souffrance, après 4h d’une montée épique, accueillis par… une cinquantaine de touristes en train de faire la file pour se prendre en photo! Nous, en tant que personnes raisonnées et refusant de faire comme tout le monde, avons décidé de … nous mettre dans la file pour faire notre Selfie comme tous les autres (on est au pays des moutons non!?!)!

La vue au sommet valait vraiment la sueur dépensée tout au long de l’interminable ascension (Même Cindy est d’accord)!

La descente s’est faite dans l’ombre, le soleil ayant disparu derrière la montagne. Nous avons rencontré en chemin de nombreuses brebis qui broutaient paisiblement sur le sentier.

C’est avec les jambes flageolantes que nous prenons la route pour le Fiordland National Park, à la découverte de l’emblématique Milford Sound.

 


 

3 Commentaires
  • gilda
    Posté à 17:29h, 05 avril Répondre

    C’est vraiment beau !
    vos sauts aérien aussi !!!
    Et les nuits dans la voiture, c’est comment ?
    Gil

    • Steven
      Posté à 12:27h, 11 avril Répondre

      Les nuits sont plutôt bonnes! Mais on a eu beaucoup de pluie dans les derniers jours…

  • Mouhcine
    Posté à 21:53h, 15 avril Répondre

    Très belles photos….amusez-vous bien.. Ça donne vraiment envie..

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest