Balades autour de Chiang Rai

La ville c’est bien mais la campagne c’est mieux! Après quelques jours passés à Chiang Rai, c’est donc avec notre nouvel acolyte Felix (the crazy german guy!) que nous sommes partis faire deux excursions autour de la ville : La première fut une journée en randonnée avec notre guide Sun de la compagnie Lanna Trek et la seconde fut une excursion en voiture dans la région de Doi Tung!

RANDONNÉE AU PARC NATIONAL LAM NAM KOK

Départ à 8h30 de l’auberge en 4×4 avec notre guide, nous nous sommes rendus à la cascade Mae Sai au Nord-Ouest de Chiang Rai. De là, nous sommes partis pour un 4h de marche au travers des champs et rizières pour rejoindre un magnifique point de vue au sommet du Parc National Lam Nam Kok.

Qui dit sommet dit qu’il faut monter fort! Il faut franchement être fous pour randonner en plein soleil jusqu’en haut d’une colline par 45°C à l’ombre! Je pense qu’on a perdu la totalité de l’eau que nos petits corps contenaient ce jour-là!

Une fois parvenus en haut, le repos des guerriers!

Une fois le sommet atteint, la randonnée continue au milieu des rizières, des bambouseraies et des champs en maraichage. Nous avons été agréablement surpris de voir que les thaïlandais pratiquent la permaculture dans les montagnes; on trouve ainsi par exemple des plants de courgettes au pied des plants de maïs ou des plants de citronnelle mêlés aux plants d’haricots!

On ne dirait pas sur la photo mais ça glisse!

Les thaïlandais des montagnes possèdent peu de rizières en terrasses dans la région mais pratiquent la culture sur brûlis. Les espèces de riz pour ce genre de terrain nécessitent moins d’eau et l’eau de pluie ruisselante des montagnes leur suffit pour pousser.

Comme nous étions au début de la saison des pluies, les habitants étaient en train de travailler dans les champs pour préparer la terre aux nouvelles semences. Le bétail, laissé à lui-même dans les champs et rizières le reste de l’année, est monté dans la forêt pendant la saison des cultures.

Notre guide nous expliquait que, pendant la saison sèche, les paysans sont obligés de se rendre en ville pour acheter leurs aliments, les provisions qu’ils font pendant la saison humide ne suffisant pas pour toute l’année. Mais, pour payer les commerçants, ils ont besoin d’argent qu’ils gagnent principalement en vendant le maïs qu’ils ont fait pousser pendant la saison humide ou bien, pour les plus jeunes, en travaillant en ville dans la construction.

Notre guide Sun qui fait le pitre avec une fleur de bananier!

Cindy a posé au moins 100 questions au guide ce jour-là! Il serait trop long de tout écrire ce qu’on a appris sur la culture et les manières de vivre des Thaïlandais.

 

Le point Écologie

Dans les montagnes que nous avons visitées ce jour-là, peu de pesticides sont utilisés et, bien que fabriquer ses propres semences de plantes est interdit par la loi (merci Monsanto!), les agriculteurs sont bien conscients que l’utilisation de semences OGM mènera à leur perte et créent donc leurs propres semences quand même!

Il y a quelques années sont apparemment apparus de nouveaux insectes ravageurs de plants de riz. La rumeur dans la région circule que ce serait des compagnies comme Monsanto qui les auraient largués depuis des avions pour « punir » les agriculteurs de ne pas utiliser leurs semences… On espère franchement que la rumeur est fausse mais on n’en est pas si convaincu…

Le midi, nous avons fait un arrêt chez une famille d’une tribu thaï (dont nous avons oublié le nom) pour le repas, plutôt copieux et magnifiquement bon! Pour le coup, on n’a point mourru de faim!

Notre guide Sun nous explique les différents plats préparés par la famille.

L’après-midi, on a remis ça pour 2h de marche environ pour retourner à la cascade dans laquelle notre guide Sun, Felix et Steven ont piqué une tête, en évitant miraculeusement de se faire manger par les sangsues, très courantes dans la région!

De retour à la voiture, c’est tous contents d’être enfin assis que nous avons repris la route direction Chiang Rai!

Mais! C’était sans compter sur la gentillesse de notre guide Sun qui s’est souvenu que le matin même, nous avions été émerveillés à notre passage devant le Buddha géant (géant est un petit mot!) chinois, de son vrai nom Wat Huai Pla Kung Temple, qui se dressait au milieu de nulle part.

Cherches dans la photo le géant Buddha blanc qui fait tâche dans la vallée! 

VISITE DE L’INTÉRIEUR DU BUDDHA GÉANT

Il nous y a donc déposés et nous a attendus pendant que nous montions dans le mastodonte pour admirer la vue depuis le sommet (nous sommes montés au niveau des yeux de la madame Buddha – car oui c’est une madame! -, au 25e étage selon les boutons de l’ascenseur!).

À part pour la vue à 360° depuis le sommet, sans oublier le petit écureuil et le panda incrustés dans les décorations à l’intérieur, le monument n’a pas grand intérêt en lui-même! Il est impressionnant certes mais on a du mal à comprendre pourquoi les chinois sont venus construire ce truc ici! Le plus simple est de ne pas essayer de comprendre…

En thaïlande, on commence à croire que les architectes ont des goûts… douteux!

Vue depuis le cerveau du Buddha géant!

ROAD TRIP À DOI TUNG

Deux jours plus tard, c’est en voiture avec Felix au volant que nous sommes partis explorer la région de Doi Tung.
Sur le chemin, petit arrêt à la plantation de thé Choui Fong Tea, super motivés à en apprendre plus avec le tour guidé, tel qu’annoncé sur le site internet de la compagnie.

Une fois sur place, nous nous retrouvons entourés de touristes chinois (tiens tiens, ça faisait longtemps!) qui sirotent leurs petits thés sur les terrasses panoramiques avec vue sur les plantations, très joli!

Quant à la visite guidée, nous avons demandé à 3 employés différents, tous nous ont affirmé qu’il n’y avait aucune visite guidée de proposée… Nous sommes confus, un si beau domaine avec autant de parkings pour accueillir autant de touristes et aucun tour de proposé, alors même que le site internet en parle… Il y a sûrement quelque chose que nous n’avons pas compris… mais là encore, on n’essaye pas de comprendre…

Déçus, nous reprenons la route sur les chemins de brousse de la région, si on peut appeler ça des routes! Vitesse de croisière maximum : 30km/h! Attaches ta tuque!! C’est pas des nids de poules qu’il y avait dans la route mais des nids d’éléphants (ouais, on a pris le plus gros animal de Thaïlande ! ^^).

Rien que la route est une attraction en elle-même! Nous débouchons parfois sur des paysages vallonnés impressionnants et splendides et faisons quelques pauses en bord de route pour ressentir le calme de la région. Nous saluons les paysans qui travaillent dans les champs et qui, étonnés de voir des touristes ici, nous saluent poliment en retour! Nous en prenons plein les yeux ce jour-là!

 

Le point Écologie

La gestion des déchets reste un problème majeur en Asie. Au milieu de nulle part, au bord des routes, nous trouvons de véritables décharges où les habitants viennent jeter leurs déchets. Certains tas de plastiques sont à moitié brûlés, le seul moyen pour eux d’essayer de faire disparaitre leurs poubelles. Les déchets de plastique qui se retrouvent au sol sont transportés par le vent et terminent éparpillés dans les champs alentours. C’est tellement déplorant de voir de tels paysages contaminés par les déchets, de partout!
Finalement, l’utilisation des pesticides dans la région est très répandue et malheureusement, nous pouvions parfois les sentir depuis le bord de la route à notre passage. Les produits chimiques sont épandus dans les champs grâce à une pompe manuelle par le paysan qui porte bien souvent pour seule protection un masque d’hôpital sur le nez…

La région de Doi Tung est connue pour son café dont les plantations couvrent une superficie de près de 15km2. Près de la moitié des familles de la région vivent du café, cela en grande partie grâce au projet mené par la Reine Mère, mère de l’ancien roi Rama IX, décédée en 1995, à l’âge de 94 ans.

En effet, elle s’est installée dans la région dans le but d’aider les tribus locales à améliorer leur qualité de vie tout en les sortant de la culture de l’Opium et de la prostitution des jeunes filles.

En 1972, la Reine mère a établi la Hill Tribes Products Promotion Foundation dont le but est de promouvoir et commercialiser les produits artisanaux produits par les villages. La fondation fournit également de la formation pour les jeunes.

Pour tout ce qu’elle a entrepris dans la région, la Reine Mère est très respectée et appréciée de tous les habitants.

Le village de Doi Tung est donc assez touristique et regroupe principalement la Villa de la Reine Mère – un mélange d’architectures thaïlandaise et suisse (où elle a vécu), maintenant transformée en musée -, mais aussi les jardins de la Villa et un musée relatant la vie et l’œuvre de la Reine Mère.

On s’est contentés de visiter la villa (avant de se faire rattraper par la pluie!) ainsi que les boutiques d’artisanat proposants à la vente les produits des tribus alentours, de très bons goûts et, quelques kilomètres plus loin, nous avons eu l’opportunité de visiter une coopérative locale où les produits artisanaux vendus sous la bannière Doi Tung sont fabriqués.

C’est un peu perdu mais nous avons le droit d’entrer dans les bâtiments et d’observer les gens travailler. C’était à la fois intéressant et super malaisant car on se met à leur place et nous n’aimerions pas que des inconnus déambulent à côté de nous pour nous observer travailler! C’est la raison pour laquelle nous nous sommes faits tous petits!

Ce fut encore une journée bien remplie et riche en découvertes avec notre ami Felix!

Paysages de pluie bonus car ça fait de belles photos!

Petit chien de la famille chez qui on a mangé pendant notre randonnée 🙂

 

CONSEILS PRATIQUES

 

COMPAGNIE DE TREK DANS LA RÉGION DE CHIANG RAI

    • Lanna Trek : Petite compagnie de 4 personnes (tous sont guides) très sérieuse. Propose plusieurs circuits sur une journée, 2 jours/1 nuit ou 3 jours/2 nuits. Voir les programmes sur leur site internet. Notre guide Sun était super professionnel, connaissant, rigolo, sympathique et parlait un anglais parfait, on recommande! (Prix pour la randonnée d’une journée : 1500 bahts par personne = 60$CAD avec repas du midi inclus).

     

     

    COMPAGNIE DE LOCATION DE VOITURE À CHIANG RAI

      • Budget Car Rental : Pour une journée de location (24h) avec toutes assurances comprises pour 0 franchise : 1100 bahts (= 44$CAD) + 320 bahts d’essence (=13$CAD).

      ACTIVITÉS À DOI TUNG

        • 90 bahts (=3.5$CAD) par partie à visiter c’est à dire Villa Royale, jardins et musée. Possibilité de prendre un billet couplé pour moins cher.

         


         

        Laissez votre avis ou posez vos questions!

        Laissez un commentaire

        Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

        %d blogueurs aiment cette page :