Parc National de Zhangjiajie, ou Disneyland dans un décor de rêve!

Pour notre seconde escale en Chine, nous avons décidé de faire un arrêt au Parc National de Zhangjiajie (Hunan Zhangjiajie National Forest Park).

Caractérisé par ses formations géologiques en forme de hauts piliers, issus d’une longue érosion, la région est toujours humide, ce qui lui vaut une végétation luxuriante à l’année longue. Ces formations géologiques sont un emblème des paysages chinois et se retrouvent dans de nombreuses peintures anciennes du pays.

Dans l’histoire plus proche de nous, ce parc est devenu célèbre suite à la sortie du film Avatar en 2010 puisque les décors du film ont été inspirés des tours du parc.

Cela fait un moment que nous avons vu le film et pour être honnêtes, on ne s’en souvient plus vraiment (hormis les bonhommes bleus sur des bêtes volantes) mais ce n’est pas grave, on devait aller voir ce parc national et ses célèbres tours rocheuses.

L’aventure train de nuit vers Zhangjiajie.

Le système ferroviaire en Chine est vraiment très bien fait, efficace et abondant (à partir du moment où on ne s’y prend pas à la dernière minute pour l’achat des billets!)

Pour rejoindre Zhangjiajie depuis Yangshuo, il nous fallait prendre deux trains différents : Le premier, un train rapide, nous a permis de rejoindre en 2h la gare de Liuzhou.

De là, nous avons été obligés de prendre un taxi pour rejoindre la gare de Liujiang où un train de nuit nous récupérerait plusieurs heures plus tard pour nous emmener à Zhangjiajie en 11h environ. C’est dans des temps d’attente comme ça que nous sommes bien contents d’avoir notre blog pour nous occuper!

L’expérience train de nuit a été finalement plutôt confortable – à notre grande surprise!-, malgré les craintes que nous avons eu dès l’instant où nous avons mis les pieds dans le wagon.

En effet, il y régnait une ambiance « à la chinoise », c’est-à-dire bruyante et plutôt chaotique! Dans un wagon d’environ 66 couchettes totalement ouvert, enfants et adultes jouaient, couraient, mangeaient dans l’allée du wagon dans un vacarme on ne peut plus impressionnant! Nous aimons beaucoup cette joie de vivre contagieuse des chinois, mais quand on a trouvé toute une famille assise – ou même debout! – sur nos couchettes, on s’est demandé quelle nuit on allait passer! Ahah!

Étant les seuls occidentaux de tout le wagon – si ce n’est pas de tout le train -, toute l’attention du wagon s’est portée sur nous à partir du moment où nous y avons mis les pieds, chargés de nos gros sacs à dos qui semblaient intriguer. Le silence se propageait à notre niveau, comme si les souffles se retenaient dans l’attente de savoir si on poserait nos bagages à ce niveau-là.

Finalement, notre arrêt au niveau de nos couchettes attribuées a déclenché, contre toute attente, un hurlement de joie de la part des trois enfants de la famille qui allait être nos voisins pour la nuit et un petit saut d’excitation de la part des adultes.

Nous avons été accueillis en vraies stars – le genre de truc qui ne nous arrive qu’en Chine!- et immédiatement invités à partager le repas familial en cours pendant que les enfants nous mitraillaient de questions que nous ne pouvions pas comprendre.

Les seules choses que nous avons pu leur dire est que :

  • Nous étions « Fago » (français en chinois) – ce qui a été répété 3 fois en hurlant dans tout le wagon, au moins, les présentations sont faites avec tout le monde!-
  • Nous allions prendre les couchettes supérieures pour les laisser en famille en bas! De toute façon, nous n’avions pas bien le choix, il y avait déjà 3 personnes entassés sur les nôtres! 😊

Et puis, dormir tout en haut est très stratégique quand on est grand comme nous, comme ça, nos pieds peuvent dépasser sans problème dans l’allée sans être accrochés par les gens se déplaçant dans le couloir, ils passent au-dessous!

Une fois dans nos couchettes respectives, nous avons reçu plusieurs fois la visite des enfants qui, d’une curiosité insatiable, montaient nous voir! Ce qui ne serait pas tolérable dans nos pays était tout à fait normal ici, la propriété privée et l’intimité étant des concepts inexistants!

Notre train de nuit à l’arrivée en gare de Zhangjiajie

Rejoindre le secteur de Wulingyuan

Quand on pense être enfin arrivés à destination, et bien non! Il nous faut encore rejoindre le terminal de bus pour prendre un mini-bus jusqu’à la ville de Wulingyuan, située à l’entrée Est du parc. Ça se fait bien quand on sait où se trouve le terminal de bus (qui ne ressemble pas du tout à ça depuis la rue), qu’on sait comment s’écrit Wulingyuan en chinois (merci Google Maps!) et qu’on sait ensuite comment rejoindre notre hôtel depuis le terminus de bus de Wulingyuan, ce qui ne fut pas du tout notre cas!

Nous nous sommes même trompés d’hôtel, car les symboles, ça se confond! Nous y étions allé avec les ressemblances mais nous avons vite compris que si un seul symbole est différent alors le nom de l’endroit n’est pas du tout le même! 😊

En utilisant l’aide du réceptionniste d’un hôtel qui nous a écrit un beau papier – en chinois- avec le nom et l’emplacement de notre VRAI hôtel, nous avons pu prendre un bus local qui nous a arrêté en plein milieu de la voirie pour nous déposer à l’endroit promis! La solidarité avait gagné l’ensemble du bus dont tous les passagers ont participé à l’identification de l’adresse où nous devions descendre, demandant l’arrêt au chauffeur! Les chinois ont un grand cœur et sont d’une bonté incroyable!

Exploration du Parc de Zhangjiajie – bienvenue à Disneyland!

Les guides touristiques conseillent d’entrer dans le parc tôt le matin, chose que nous avons essayé de faire – si si, on vous le jure!-  mais qui fut un fail complet – Cindy met VRAIIIIIIIMENT longtemps à sortir du lit! -.

On a vite réalisé que c’était peut-être une erreur. À 9h du matin, nous avions une file de fou pour prendre nos billets du parc, entrer sur le site puis prendre les navettes à l’intérieur du parc!

L’entrée du parc, à 9h du matin.

Déjà, en partant, ça fait très Disneyland tout ça!

Mais ce qui fait le plus penser au célèbre parc d’attraction est l’organisation du parc et son aménagement! Oubliez le parc national nature et sauvage que vous avez en tête, ce n’est PAS DU TOUT comme ça!

Zhangjiajie, c’est une pass d’entrée dans le parc valable 4 jours, que l’on active en enregistrant nos empreintes digitales (même pas en rêve d’espérer passer ta pass encore valide à quelqu’un d’autres!), on suit ensuite un beau chemin goudronné entouré de barrières en bois pour rejoindre les « enclos » dans lesquels on attend, serrés comme des sardines, les navettes-bus. Ces derniers sont les seuls autorisés à rouler dans le parc – ce qui n’est pas plus mal- et nous déposent à différents arrêts dans le parc (heureusement, nous sommes libres de choisir l’arrêt de notre choix!).

L’attente des navettes-bus

À chaque arrêt, tout est aménagé pour gérer des foules. Il ne faut même pas imaginer sortir des sentiers bétonnés – de toute façon, les barrières nous en empêchent! -. Non, ici, on se suit, à la queue-leu-leu. Tout le monde marche et voit la même chose, un point c’est tout!

Le sentier Ten Miles Gallery…

En même temps, quand on voit le nombre de visiteurs que le parc reçoit chaque jour et la dangerosité du relief du parc, on se dit que sans ces barrières-là, il y aurait bien trop d’accidents mortels…

Le parc est fait de telle sorte qu’il est très difficile, en une journée, de faire un circuit « gratuit » sans avoir à marcher pendant plusieurs dizaines de kilomètres. En gros, si on fait une boucle, à un moment où à un autre, nous serons fortement amenés à payer un extra pour prendre un téléphérique ou bien un ascenseur fixé sur la montagne. Malins ces chinois!

Bien sûr, chacune de ces installations coûte une fortune pour ce que c’est (par exemple, compter 72 yuans = 14$CAD / personne pour un aller de 3 minutes d’ascenseurs!).

Nous avons passé deux jours dans le parc. Le premier sur la portion nord et la seconde plus au sud.

1er jour dans le parc

Nous avons eu la mauvaise idée de dire à la réceptionniste de notre auberge que nous aimions bien marcher! Celle-ci nous a alors conseillé un circuit dans le parc avec un tronçon de 500 marches d’escaliers. Cela n’étant pas la mer à boire, nous nous sommes donc lancés sur ce parcours débutant à Ten Miles Gallery et traversant la montagne Tianzi super motivés.

Nous n’avons pas mis longtemps pour nous rendre compte que les 500 marches étaient en fait plutôt 5 000 ou 10 000 marches! En gros, on a monté des marches non-stop pendant 3h! Autant vous dire que les cuisses ont chauffé. Une chance que le paysage était magnifique pour nous encourager à continuer.

L’avantage d’un tel sentier est que nous étions absolument seuls (du moins dans notre sens, nous avons croisé quelques courageux qui descendaient les marches, totalement en sueur!); Les chinois sont nombreux sur les chemins plats et aménagés qui ne présentent aucune difficulté physique. Si cela se complique un peu, la foule disparait comme par magie!

Et pourtant, tout est prévu pour qu’ils ne fassent aucun effort physique! On a halluciné mais certains d’entre eux font appel à des… porteurs! Oui, oui, vous avez bien lus! Assis tels des empereurs sur le siège en osier, deux hommes se taperont la montée des marches avec le tout (le siège et vous dessus!) sur les épaules, et pour une somme modique en plus (environ 250 yuans pour la totalité de la montée, soit environ 50$CAD!).

Au sommet, où nous arrivons complétement HS et en rade d’eau, vous ne devinerez jamais ce qu’on a trouvé!? … Un McDo! Ouais, en plein milieu d’un parc national, posé, là! Quand on vous dit qu’on est à Disneyland.

Ce dont on est moins fiers mais qu’on doit tout de même avouer, c’est qu’on y a mangé un burger-frite! Bon, juste un seul pour deux vu le prix du truc (10$CAD!).

Mc Do made in China! La classe!

C’est ensuite en navette de bus que nous avons pu rejoindre le fameux « Bridge» du secteur Yuanjiajie donnant sur le rocher Avatar. Que de décors impressionnants et vertigineux le long de ce sentier. Avec la fatigue qui se faisait gagner, Cindy n’était pas des plus confortable sur ce tronçon et était emprise de quelques vertiges.

Pont de roche naturel, on peut marcher dessus! Vertigineux, et encore, vous ne voyez pas la profondeur du canyon!

Le fameux rocher “Avatar

Finalement, arrivés tardivement au bout de la route, nous avions deux solutions pour descendre vers l’arrêt de bus qui nous sortirait du parc : Marcher encore 2h et arriver sûrement après l’heure du dernier passage ou bien payer un aller avec le fameux ascenseur Bailong en vitre, accroché à la paroi. Nous avons choisi la deuxième option!

N’allez pas croire que ce furent 3 minutes agréables. Être coincés écrasés contre une vitre par 25 chinois qui continuerons de pousser pour faire leur photo tant que vous respirez encore n’est PAS plaisant!

Et c’est sans parler les 2h de file que nous avons dû faire juste après pour embarquer dans le bus. Deux heures à essayer de bloquer la grand-mère derrière nous qui essayait par tous les moyens de nous doubler – un vrai sport national dans le pays!-. Quand elle a vu que la technique du pousser ne fonctionnerait pas, elle a poussé son petit-fils entre nos jambes et, une fois ce dernier devant nous, a essayé de jouer la carte du « je suis avec lui! ».

Au lieu de la laisser réussir sa stratégie, nous avons fait nos gros yeux de « blancs » au petit-garçon qui, affolé, est retourné de lui-même retrouver sa mamie chérie! Nous avons beaucoup ri!

La file la plus compacte que nous n’ayons jamais vu auparavant!

Ouf, quelle journée! Nous sommes sortis du parc épuisés, physiquement et surtout psychologiquement et avions  sincèrement envie de prendre un chinois pour taper sur l’autre!

Nous qui avions quitté Yangshuo en nous disant que finalement, les chinois étaient moins pires que ce qu’on pensait, on a vite déchanté au bout de notre première journée à Zhangjiajie. Finalement, oui, les chinois, au-delà de leur grande bonté que nous reconnaissons pleinement, sont totalement insupportables en société! Voilà qui est dit!

2e journée pépère dans le parc

Nos cuisses se souvenant encore de la veille, nous avons opté pour une seconde journée dans le parc plus relax. Au programme, marche de 7km le long de la rivière Gold Whip Stream au pied des piliers rocheux que nous avions vu du haut la veille.

Attendre qu’un chinois ait terminé ses selfies (le second sport national), ça peut être long… 🙂

La balade est sympathique mais simple, et qui veut dire simple veut dire, assez peuplée!

Cela ne fut pas un trop gros problème pour nous puisque notre principale attraction du jour furent les singes, présents à l’état sauvage par centaines dans le parc.

Ces petits malins, pourris par l’humain qui ne peut s’empêcher de lui lancer ses biscuits – ce qui nous désespère au plus haut point!-, sont devenus des petits voleurs et n’hésitent pas à arracher les sacs des mains des passants.

Notre amour des animaux aidant, nous avons passé des heures à observer le comportement des animaux et leurs interactions avec l’humain, ces derniers étant à la fois curieux, simili courageux quand il s’agit de leur donner à manger mais aussi complétement apeurés dès qu’un singe approche trop près.

Les humains observant les animaux.

Notre neutralité dans l’affaire (nous n’avons aucunement nourri les animaux et leur avons montré que nous n’en avions nullement l’attention) nous a permis de nous faire « accepter » dans la meute et toute la famille est venue jouer sur le rocher sur lequel nous étions, en nous ignorant complétement. Quel beau moment ce fut!

Leur comportement est si proche de celui des humains, ça en est troublant! Quels fascinants animaux!

À noter qu’à la fin de cette balade, nous arrivons à l’entrée sud « Luoguta » du parc. Il est alors possible de sortir, prendre un mini-bus qui, pour 15yuans/personne, nous mènera à l’entrée « Zimugang », où nous pouvons prendre le bus gratuit du parc pour rejoindre le village de Wulingyuan!

Village de Wulingyuan

Le village en Wulingyuan en lui-même est très touristique. Il n’a rien de très authentique si ce n’est quelques rues de marché un peu en retrait des rues principales. Sa seule raison d’être est le parc voisin. Nous ne l’avons pas vraiment explorée mais sommes retournés tous les soirs manger chez notre petit monsieur qui préparait un plat de nouilles frites succulent, pour un prix dérisoire, avec les ingrédients de notre choix!

Les deux premiers soirs, il nous a chargé 15yuans / plat (alors que nous avons bien vu que les chinois payaient 10 yuans!). Comme il a vu que nous revenions jour avec jour, il a finalement descendu son prix et nous sommes un peu devenus chinois nous aussi! 😊

Notre succulent restaurant à Zhangjiajie.

Sport du soir dans la ville de Wulingyuan

Autour du village se trouvent d’autres sites naturels visitables. Nous ne les avons pas faits pour une raison principalement monétaire. Il faut compter environ 250 yuans = 50$CAD pour l’entrée sur chacun des sites! Une vraie pompe à fric, comme Disneyland!!! 🙂

CONSEILS PRATIQUES

OÙ DORMIR À WULINGYUAN?

  • Zhangjiajie Yueranju Hotel (Note : pas écrit dans cet alphabet-là sur l’hôtel donc il est assez difficile à trouver. Il faut s’aider d’internet pour comparer les symboles!) : Situé à 2km de l’entrée du parc sur la Baofeng Rd, on peut prendre le bus #2 qui passe non loin et qui rapproche de l’entrée du parc, pour 2 yuans / personne. Ce n’est pas le meilleur hôtel que nous ayons fait surtout à cause de la chambre qui n’avait pas de fenêtre et qui avait un sol en moquette qui nous faisait éternuer mais il était maintenu propre cependant et l’acceuil de la famille qui le tient était parfaite. Ces derniers ne parlent pas un seul mot d’anglais mais avec les applications de traduction, on s’en sort pour communiquer. Le petit déjeuner typiquement chinois est inclus dans le prix de la chambre, il se prend dans les locaux d’un voisin. Ils nous ont laissé utiliser la machine à laver gratuitement et on a pu faire sécher notre linge au grenier. (Prix 200 yuans = 38$CAD / nuit en chambre double sans fenêtre – nous avions la chambre rose au lit rond-, c’est assez cher!) 

Petit déjeuner chinois servi à l’hôtel

OÙ DORMIR À ZHANGJIAJIE VILLE?

  • Zhangjiajie Yijiaqin Hotel : Nous y avons dormi la veille de reprendre le train depuis Zhangjiajie puisque ce dernier partait tôt. L’hôtel est situé très proche de la gare, ce qui est très pratique. Très propre et acceuil en anglais par le gérant. Sa femme tient un restaurant en face de l’hôtel mais nous avons eu l’impression de déranger quand nous nous y sommes présentés. De plus, la nourriture n’était pas succulente. L’hôtel est dans une petite ruelle de terre qui ne paye pas de mine mais où on trouve quelques adresses d’hôtel et de restaurant. Une boulangerie sur le chemin de la gare permet de prendre des réserves pour le train. (Prix 103 yuans = 19.5$CAD/ nuit en chambre double assez spacieuse et lumineuse, pas de petit déjeuner).

OÙ MANGER À WULINGYUAN?

  • Nous n’avons pas d’adresse à conseiller car nous avons mangé tous les soirs chez notre cuisinier de rue. Il se situait sur la ruelle parallèle à Wuling Rd vers le sud, perpendiculaire à la rue Tianzi Rd. Il travaille avec son fils adolescent, vous reconnaitrez son stand de nourriture alléchant. Désolés de ne pas être plus précis pour la localisation mais Google Maps en Chine est rarement d’une grande aide!!! (Prix : entre 10 et 15 yuans/ plat dépendemment de la tête du client). 

COMMENT SE RENDRE À WULINGYUAN?

  • Depuis la gare de Zhangjiajie, marcher 5 minutes jusqu’à la gare routière, passer directement le contrôle de sécurité et suivre les panneaux “bus courte distance”. Là, vous trouverez quelqu’un pour vous dire quel est le mini bus pour Wulingyuan. Monter dans le bus, une dame sortie de nulle part montera à bord à la sortie de la ville pour vous encaisser. (Prix : 20 yuans=3.80$CAD/ personne pour 60 km parcourus).
  • Au retour, prendre un mini-bus semblable à la gare routière de Wulingyuan (les lignes 1, 2 et 3 des bus locaux s’y arrêtent mais attention, elle est difficile à repérer car ne ressemble en rien à une gare de l’extérieur). Même fonctionnement pour le paiement à l’intérieur du bus.

TRUCS ET INFOS

  • Se procurer une carte du parc au centre touristique qui se situe sur la grande place à gauche quand vous sortez de la gare. ATTENTION : Prendre la carte en chinois car elle est bien mieux faite que celle en anglais.
  • Il y a aussi là-bas des toilettes. 
  • Entrée du parc nationale valable 4 jours. Elle ne peut être passée à quelqu’un d’autre (on prend vos empreintes digitales!). Coût 248 yuans = 47$CAD / personne. Le bus navette est gratuit, ouf!
  • Il faut payer en plus les télésièges, ascenseurs ou autres petits trains une fois dans le parc si on fait le choix de les utiliser. Et c’est pas donné!

 


 

Tags:
Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest