Pingyao – au cœur de la Chine médiévale

Après notre séjour à Xi’an et notre randonnée au Mont Huashan, nous avons rejoins en train la cité médiévale de Pingyao, située un peu plus au Nord-est dans la province du Shanxi.

train rapide pingyao chine

Allez viens! On est biiiiien!

Pour celles et ceux qui n’auraient pas une bonne connaissance de la géographie de la Chine (on vous pardonne, nous non plus nous ne savions pas trop situer autre chose que Beijing sur une carte avant ce voyage!), on vous aide à localiser Pingyao sur la carte ci-dessous.

Cette ville constitue un arrêt incontournable pour plonger au cœur de l’ancienne Chine et pour découvrir l’architecture traditionnelle des maisons du pays. Le site est d’ailleurs classé au patrimoine mondial de l’UNESCO!

Depuis le début de ce voyage, nous ne comptons plus les sites classés que nous aurons visités : de la grande barrière de corail en Australie en passant par la superbe ville de Hoi An au Vietnam, nous en aurons vu une bonne dizaine !

Partons maintenant à la découverte de cette ancienne cité et ses habitants qui regorgent de curiosité.

Dans les rues de la ville se vendent des noix à l’allure un peu bizarre, qui semblent coûter très cher!

Pingyao, ses rues pavées et sa muraille

L’intérêt principal de Pingyao est sans aucun doute sa vieille ville, ceinturée par une muraille en terre de 6.4 km et datant de la dynastie Ming (1370). Même si cette muraille est plus petite que celle que nous avons vue à Xi’an, on peut avoir un bon aperçu de la ville une fois dessus !

Nous avons passé un petit moment à arpenter les murs en terres qui entourent le cœur de la vieille ville. Certaines sections étaient d’ailleurs en train d’être rénovées avec un assez bon respect de la structure originale.

Au pied du mur, nous avons rencontré un photographe chinois au style inimitable (Attention vos yeux, il a le même parapluie-casquette que l’Inspecteur Gadget!) qui nous a sauté dessus pour nous demander une photo (il en a fait environ 50 en moins de 30 secondes!) et à qui Steven a tiré le portrait en retour. 😊

portrait chinois ville de pingyao noir et blanc

La ville de Pingyao a une histoire de plus de 2800 ans et est constituée d’anciens magasins, temples et autres maisons traditionnelles. En 1986, Pingyao a été désignée comme la deuxième ville historique et culturelle du pays par le gouvernement chinois et, en 1997, elle a été reconnue au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Au milieu de la cité se trouve une tour qui surplombe de quelques étages le reste des bâtiments. Nous avions lu qu’il était possible auparavant d’y monter pour avoir une vue sur le reste de Pingyao, mais malheureusement l’accès est maintenant fermé. Cette tour reste néanmoins le symbole de la ville et vous retrouverez cette image un peu partout dans les rues.

tour ville pingyao chine

À l’intérieur des maisons traditionnelles

Afin d’accéder à l’intérieur de certaines des demeures, au delà des devantures multicolores des magasins de souvenirs et de vente de nourriture, il faut acheter une pass à l’un des nombreux kiosques disséminés un peu partout à l’intérieur de la vieille ville.

Cette pass, valable trois jours, permet de rentrer dans 20 maisons et de monter sur les murailles pour admirer la ville d’un peu plus haut.

Nous avons d’abord hésité à l’acheter à cause de son coût plutôt élevé mais finalement, nous l’avons prise et ça a été une très bonne décision! Nous recommandons vivement de la prendre pour voir un peu plus que seulement les façades des bâtiments, qui trop souvent ont été converties en magasin pour touristes.

Les bâtiments dont l’intérieur se visite sont reconnaissables par les tourniquets à l’entrée

En une journée complète, nous sommes entrés dans une dizaine de ces édifices, qui ont chacun une spécificité et une histoire : ancienne armurerie avec une cour pour pratiquer les combats, ancienne banque dans laquelle les affaires importantes de la ville étaient gérées, ancien bureau de poste ou encore temple taoïste avec plusieurs cours pour vénérer telle ou telle divinité.

Si au bout d’un moment, la structure des cours et l’alignement des bâtiments deviennent répétitifs, les premiers dans lesquels nous sommes rentrés nous ont marqués par le travail architectural et le souci du détail de chaque maison.

Beaucoup de pluie et quelques plats de nouilles plus tard

Hormis notre visite en ville et nos allées et venues autour de la muraille, nous n’avons pas eu l’occasion de découvrir beaucoup plus les environs de Pingyao. Il faut dire que durant les trois jours passés ici, la météo a été assez pluvieuse, ce qui ne nous a pas incités à sortir très loin.

Si toi aussi tu aimes nos beaux Kway bleus marine, laisses un commentaire en bas de l’article!

Il y avait bien un n-ième temple à aller visiter un peu plus loin, que l’on aurait pu rejoindre avec les transports en commun, mais nous avons déjà vu un TRÈS grand nombre de temples en Asie dans les trois derniers mois et bien franchement, au bout d’un moment, c’est assez!

Par contre, nous avons fait l’une des meilleures découvertes gastronomiques de tout notre séjour en Chine et peut-être même en Asie : les nouilles de Pingyao ! Contrairement au sud du pays et à toute l’Asie du Sud-est où les nouilles sont faites à base de riz, ici, ils ont une recette avec du blé.

Pour moins de 15 yuans (= 2.80$CAD), vous trouverez des nouilles servis avec des oeufs et des tomates qui fondent littéralement dans la bouche. Une pure tuerie !!!

Deux autres spécialités de la ville sont :

  • Le bœuf de Pingyao – la ville est reconnue pour ses abattoirs de viande de bœuf qui est marinée et servie en fine tranche. Le goût est un peu gras et écœurant selon nous.
  • L’alcool de riz – vous trouverez des dizaines de magasins qui vendent tous types d’alcool de riz dans d’énormes jarres. Vue la quantité de jarres que l’on a trouvé en ville, on se demande depuis combien de temps l’alcool est stocké là-dedans… L’odeur nous ayant écoeurés, nous n’avons pas pris la chance d’y goûter !

Après ce petit séjour relax et pluvieux de 4 jours à Pingyao, nous avons pris le train jusqu’à Beijing (Pékin) pour découvrir la capitale de cet immense pays, histoire de terminer en beauté notre découverte de la Chine !

CONSEILS PRATIQUES

OÙ DORMIR À PINGYAO?

  • Jiaxin Guesthouse : située à l’extérieur de la vieille ville, du côté nord, à moins de 5 minutes à pied de l’entrée de cette dernière. La jeune propriétaire sympathique parle un peu anglais, ce qui est rare en Chine! La maison est constituée de plusieurs chambres privées et d’un dortoir, autour d’une cour intérieure couverte qui permet de s’y poser un peu. Vous pouvez manger sur place des plats très simple mais à un prix dérisoire (entre 10 et 15 yuans). Possibilité de faire une machine pour ses vêtements, recharger ses bouteilles d’eau gratuitement et de réserver des excursions sur place (Prix : 88 yuans = 17$CAD / nuit en chambre double avec salle de bain).

OÙ MANGER À PINGYAO?

  • Nous avons principalement mangé des plats dans notre auberge et des nouilles aux oeufs et tomates tellement ce plat nous a conquis! Sinon, un peu partout dans la ville, on trouve des restaurants chinois et beaucoup d’entre eux servent les spécialités du coin. Bien souvent les endroits les moins chers et avec le moins de “gueule” sont les meilleurs!

COMMENT SE RENDRE À PINGYAO?

  • Depuis XI’AN : Train rapide direct. Durée 2h20. Prix : environ 32$CAD / personne.

QUOI FAIRE À PINGYAO?

  • Visite des batiments de la vieille ville : la pass valable 3 jours coûte 130 yuans =25 $CAD/personne. On peut ensuite entrer dans presque 20 batiments différents. Il est possible de monter sur la muraille avec cette pass. On recommande!


 

Tags:
Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest