Hong-Kong ou le chaos asiatique ordonné!

Après deux semaines et demies intenses en rencontres, découvertes et émotions fortes en Indonésie, nous avons décollé le 9 août 2018 depuis l’aéroport de Denpasar à Bali en direction de Hong-Kong (avec une escale d’une nuit à l’aéroport de Kuala Lumpur où nous avons maintenant notre petit coin pour dormir!).

Nous avions hâte de découvrir cette ville dont nous avions en tête des images connues mais dont nous ignorions tout. Et puis, nous étions excités à l’idée d’y revoir nos différents amis qui y résident.

Au marché avec Cyril, Cassandra et bébé Clara (de Montréal) et avec Denny et Wynne (de Hong-Kong!)

Hong-Kong, territoire étonnamment vert

À la descente de l’avion, dans le train en direction du centre-ville, nous avons eu notre première grosse surprise : Aussi incroyable que cela puisse paraître, Hong-Kong est une ville verte!

Au-delà de la mer de gratte-ciels qui emplissent le paysage se trouvent de grands espaces verts montagneux aux pentes parfois raides qui couvrent environ 70% du territoire. Un beau mélange ville-montagne dans un territoire de 1100km2, de quoi occuper les amoureux de la nature qui ont besoin de se dégourdir les jambes.

Dans le centre-ville, les arbres sont plus rares mais ils se trouvent!

À cause de la météo un peu chaotique durant notre court séjour de 5 jours à Hong-Kong qui se trouvait alors en Alerte Typhon niveau 1 (indiquant de fortes pluies à prévoir), nous n’aurons pas pu faire de grande randonnée mais nous sommes montés à Victoria’s peak.

Ce point en hauteur situé sur l’île de Hong-Kong (au sud du territoire) est facilement accessible depuis le centre-ville en bus, Uber ou en funiculaire (compter en moyenne 1h de file pour y monter par ce moyen et ça coûte aussi cher qu’un Uber si vous êtes deux personnes). Personnellement, nous avons opté pour le Uber pour la montée et le bus pour la redescente.

Le parc offre un bol de nature avec une vue à couper le souffle sur la skyline de la ville. C’est selon nous un endroit à faire pour se rendre compte de l’étendue de la skyline et du nombre de gratte-ciels qu’elle comprend!

Les tours de Hong-Kong vues du sol

Pour se rendre compte de la hauteur et de la densité impressionnante d’habitations des tours de Hong-Kong, rien ne vaut une balade à leur pied, la tête levée vers les nuages. Certes, ça fait parfois tourner la tête mais on en tire des images incroyables qui nous restent gravées dans l’esprit.

C’est tellement incroyable de se dire que des milliers de personnes sont entassées dans chaque tour. Les appartements sont pour la plupart très petits et abritent tous les membres de la famille : parents, enfants et grands-parents, avec parfois les beaux-enfants!

Dans un si petit territoire, le prix du mètre carré est exubérant si bien qu’il est impossible pour les jeunes d’acheter un appartement, d’où le fait qu’une fois mariés, ils vont habiter chez un des parents.

Dans la partie nord de la ville à Kowloon, il faut compter environ 900$US/mois pour une chambre de 15m2 avec un mini coin cuisine et un placard en guise de salle de bain où l’on prend sa douche penché par-dessus le toilette, coincé entre le mur et l’évier. Toute une expérience qui nous remet bien les choses en perspective quand on vient de Montréal où le prix de l’immobilier est ridiculement bas en comparaison.

À noter que sur l’île de Hong-Kong, certains expatriés peuvent louer leurs appartements jusqu’à 10 000$US par mois!

Nous remercions de tout coeur notre ami Denny de nous avoir prêté si gentiment sa chambre, nous permettant de nous plonger pleinement dans la réalité des habitants de Hong-Kong.

Les couloirs à l’intérieur des immeubles sont bordés de part et d’autre de grilles, que les résidents ferment devant leur porte d’entrée. Cela dans le but d’ajouter une sécurité à leur maison mais aussi de permettre l’aération de cette dernière en laissant la porte ouverte mais la grille fermée. Leur présence donne une drôle d’ambiance qui surprend au premier abord mais à laquelle on s’habitue finalement.

Le plus frappant est que même les appartements situés au 50e étage possèdent des grilles aux fenêtres. Disons qu’à cette hauteur, il faut être vraiment motivé pour entrer par effraction par la fenêtre!

Hong-Kong et ses domestic maids (gouvernantes de maison)

De nombreuses familles aisées payent les services d’une gouvernante à la maison. Il s’agit dans 98.5% des cas d’une femme étrangère (provenant de Malaysie, Philippines…), qui s’occupe des tâches de maisons et des enfants lorsqu’il y en a. Seules les familles avec des revenus de plus de 15 000 HK$ mensuels (environ 2000 USD$) ont le droit d’engager une gouvernante.

D’après la legislation de Hong Kong, ces femmes sont censées être hébergées par leur patron (ce qui n’est pas le cas dans pour la majorité d’entre elles qui se font payer un loyer par leur patron). Celles qui sont hébergées par leur patron se retrouvent dans la rue tous les dimanches, pendant leur jour de repos hebdomadaire, pour passer un peu de temps libre entre elles.

Le phénomène est particulièrement troublant, avec des milliers de femmes assises et couchées un peu partout dans les parcs. Pour l’étranger qui visite Hong Kong, on se demande immédiatement si la ville n’est pas envahie de sans-abris.

Heureusement, le gouvernement a commencé à mettre en place des legislations protégeant un peu mieux ces catégories de travailleurs immigrés qui n’avaient jusque-là pratiquement aucun droit.

Découverte des coins cachés de Hong-Kong

Grâce à nos amis de Hong-Kong (Cyril et Cassandra du Canada, expatriés depuis 3 ans là-bas ainsi que Denny, que nous avions rencontré en Australie en avril et sa copine Wynne), nous avons pu découvrir la ville d’un point de vue local et non seulement touristique.

Ces derniers nous ont emmenés manger dans des endroits typiques un peu cachés du grand public ou ne serions jamais entrés sans eux. Ce fut une belle découverte culinaire qui fut une introduction à la gastronomie chinoise.

Noodle soup et tartes aux oeufs (ressemblantes aux pastel de Nata)

Hong-Kong n’est pas la Chine!

Attention! N’allez pas dire à un Hongkongais de souche qu’il est chinois, vous ne vous feriez pas un ami!

La jeune génération de Hong-Kong renie fortement l’attache de leur pays à la République populaire de Chine (dont Hong-Kong est une région administrative spéciale) car ils s’opposent à sa politique un peu trop oppressante.

Et puis, même si nombre de Hongkongais parlent le mandarin ou du moins le comprennent, la langue officielle de Hong-Kong reste le cantonnais, ce qui est bien différent!

Les habitants de Hong-Kong parlent également anglais en général, ce qui fut pour nous beaucoup plus simple pour communiquer que par la suite en Chine.

L’anglais est très présent à Hong-Kong, ce qui facilite beaucoup nos déplacements.

Ville chaotique ordonnée

Nous avons adoré Hong-Kong! Cette ville immense en superficie comme en hauteur nous a vraiment plu de par sa beauté atypique.

Nous savons définitivement que nous sommes en Asie de par le chaos qui y règne dans les rues. Tous nos sens sont agressés en permanence : visuellement par les affiches publicitaires ou les enseignes colorées; sonorement par les moteurs ou les klaxons des véhicules, ou bien par les bruits de chantiers partout en ville; olfactivement par les odeurs particulières de la nourriture séchée vendue de partout!

Nous savons aussi que nous sommes en Asie grâce à ses temples et aux nombreux marchés colorés de la ville, grouillant de monde. Nous adorons cette ambiance!

Temple Man Mo, plus vieux temple de Hong-Kong, édifié en 1847.

Et puis, les échafaudages le long des grands immeubles sont en… bambou! Pratique apparemment typique de Hong-Kong que nous n’avons vue qu’ici!

Mais, contrairement au chaos bordélique régnant en Asie du Sud-Est, nous étions super contents de retomber dans une ville plutôt ordonnée dans son fonctionnement : Les gens attendent le bus en file, les transports en commun sont bien organisés, le code de la route est respecté, les véhicules s’arrêtent au feu rouge (loi pas si élémentaire que ça en Asie du Sud-Est)!!! Et puis, nous retrouvons ici un niveau de vie plus élevé et plus proche du nôtre. Ça fait du bien.

Musée d’histoire de Hong-Kong

Nous avons visité avec Cyril, Cassandra et leur trop mignonne fille Clara le musée d’Histoire de Hong-Kong.

Ce dernier, très bien fait et plutôt interactif, retrace l’histoire du territoire d’un point de vue géologique, politique, économique et artistique aussi.

Saviez-vous que Hong-Kong fut une colonie anglaise à partir de 1842 jusqu’à il y a peu, en 1997?

Depuis le retrait de l’Angleterre, la Chine avait convenu de donner à Hong Kong un statut économique et politique spécial qu’il leur permettrait de garder leur indépendance de ce côté-là. Cependant, la Chine essaie fermement de réduire cette période initialement convenue pour reprendre le contrôle de Hong-Kong, ce à quoi la jeune génération du pays s’oppose fermement et menace même de quitter le pays si cela devait se concrétiser.

Si vous passez par Hong-Kong, on vous recommande la visite de ce musée dont l’entrée devient gratuite certains jours (ce fut le cas le jour de notre visite).

Spectacle géant son et lumière de Hong Kong

Tous les soirs à 20h, un spectacle son et lumière se déroule sur la skyline de Hong-Kong : A symphony of Lights.

C’est le spectacle permanent de ce type utilisant le plus de gratte-ciels au monde (47 au total), ce qui lui a valu une mention dans le Guiness World Record.

Le spectacle de 10 minutes peut être observé depuis la plateforme du Hong-Kong cultural center, sur la rive opposée, ou des centaines de touristes se rassemblent chaque soir. C’était sympa à voir, même si nous n’avons pas eu le Waouh effect (nous devenons peut-être un peu trop exigeants!?!).

C’est à cet endroit que nous avons recroisé Olivier et Maria qui nous avaient accueillis à Sydney, en Australie. Ces dernier étant de passage pour le weekend à Hong-Kong, nous avons trouvé quelques minutes pour nous revoir autour d’une activité plutôt sympa. Ce fut un grand plaisir de les revoir!

C’est ainsi que s’est terminé notre passage express à Hong-Kong qui fut un gros coup de coeur pour nous!

Prochaine étape : la Chine!!!

 

CONSEILS PRATIQUES

OÙ DORMIR À HONG-KONG?

  • Nous ne pouvons pas vraiment donner de conseils sur ce point-là car nous avons été gracieusement hébergés par un ami. Il y a cependant plusieurs auberges de jeunesses à Hong-Kong. Les prix du logement étant assez élevés, il faut compter entre 30 et 40 $CAD par nuit et par personne en dortoir. 

OÙ MANGER À HONG-KONG?

  • Encore là, nous nous sommes laissés portés par nos amis qui nous ont emmenés dans plusieurs restaurants du coin et nous n’avons pas pensé à relever le nom des endroits (bien souvent en cantonnais d’ailleurs!). On ne sera pas d’une grande aide sur ce point-là non plus!

COMMENT SE RENDRE ET SE DÉPLACER À HONG-KONG?

  • Depuis l’aéroport de Hong-Kong : Prendre le train directement dans le terminal d’arrivée vers le centre-ville. Les cartes de transport Octopus sont en vente directement à la sortie, après avoir récupéré ses bagages (Carte payante mais on peut se la faire rembourser en quittant le pays).
    Note : à cette même sortie se trouve un opérateur qui vend des cartes SIM pour Hong-Kong.
  • Le réseau de métros et de bus est très bien fait, Google est assez bon pour donner les meilleurs options de transport en commun pour le trajet que vous voulez effectuer. Les bus à étage sont très pratiques mais ils peuvent être plus lents en période de pointe car ils sont coincés dans les bouchons. Le tout se prend avec la carte de transport Octopus, que l’on recharge dans certains commerces comme les Starbucks coffee (voir la liste des commerces sur internet). Attention, il n’est pas possible de la recharger aux arrêts de bus et le chauffeur de bus n’accepte pas de cash!

QUOI FAIRE À HONG-KONG?

  • Hong-Kong Museum of History: Musée très intéressant et plutôt interactif.
  • Nombreux marchés et centres commerciaux pour faire son shopping. On peut trouver de tout! Nous avons entre autre visité le quartier Central et Mong Kok (où il est possible de trouver son bonheur en électronique).
  • Victoria’s Peak : Superbe point de vue sur la ville depuis le sentier  de 3.5km qui fait une boucle, non loin de l’arrivée des bus. Possibilité d’y monter en bus (entre 7 et 10HK$ par personne = entre 1,20 et 1,70$CAD), en funiculaire (c’est assez cher, presque 70HKD=12$CAD par personne pour l’aller-retour) ou en Uber (nous avons payé 68HKD = 11.5$CAD pour la montée).
  • Spectacle son et lumière Symphony of Lights sur la skyline de Hong-Kong. C’est gratuit et visible depuis la plateforme situé sur le quai près du Hong-Kong cultural center. Tous les soirs à 20h, le spectacle dure 10 min environ.

Tags:
1 Comment
  • Gil
    Posté à 08:18h, 31 octobre Répondre

    On se sent tout petit dans les Hautes Alpes !
    Encore de belles photos, comme j’aime !!!
    et vous, Splendide !!!
    Gil

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest