drapeau chine avec reflet

Beaucoup trop de Choses (inutiles) à savoir sur la Chine

Le moment est venu de vous exposer les choses à savoir sur la Chine. On vous partage ci-dessous nos impressions, nos commentaires, avec humour et sans critique, aucune! On termine ainsi nos anecdotes en Asie, comme nous l’avions fait avec la Thaïlande, le Laos, le Vietnam et l’Indonésie. Une occasion de plus pour devenir incollable sur un nouveau pays et briller en soirée ;).

On espère que vous êtes prêts parce que la Chine a tellement été un dépaysement pour nous que nous en avons des choses à dire! Pour le coup, on a été inspirés!

C’est parti mon kiki!

LES CHOSES INUTILES À SAVOIR SUR LA CHINE

  1. La sécurité : en Chine, Big Brother is watching you, all the time, everywhere! Si tu penses que les États-Unis sont un peu paranos sur le contrôle de leur peuple avec leurs agents de sécurité et leurs systèmes de surveillance, alors viens en Chine! Ici, il y a non seulement des caméras à tous les 50 mètres, même dans les endroits les plus reculés en campagne, mais il y en a souvent jusqu’à une dizaine sur un seul et unique poteau!
    Comme s’il n’y en avait pas déjà assez, la Chine prévoit avoir un total 450 millions de caméras de surveillance d’ici 2020!caméra de surveillance chine dans la ville de pékinLe budget annuel de sécurité en Chine dépasse celui de son armée, alors même que la Chine possède la plus grosse armée du monde, ça vous donne une idée!
    Nous passons un contrôle de sécurité des bagages à chaque fois que nous entrons dans une gare, un métro, un bus ou que nous approchons d’un bâtiment du gouvernement. Bon, la plupart des contrôles de bagages sont du pur pipeau, les écrans de contrôle ne sont soit pas allumés soit le gars qui est assis derrière est en train de faire la sieste!
    Nos papiers d’identité sont également contrôlés à l’approche des monuments et à chaque fois que nous allons prendre le train.
  2. Liberté d’expression : Comme vous le savez, tout produit Google, Facebook et un bon nombre de sites étrangers (dont des médias) sont bannis en Chine. Ils possèdent cependant tous les services équivalents dans leur pays. Ainsi, Google est Baidu, WhatsApp est WeChat, etc. Pour les étrangers que nous sommes, nous pouvons nous connecter à tous les emails et réseaux sociaux en passant par un VPN.

    WeChat est une application répandue dans toute la Chine qui permet aux utilisateurs de chatter avec leurs proches, mais aussi de payer leurs achats dans tous les commerces du pays. Le gouvernement a accès à tous les transactions ou échanges effectués via cette application et peut ainsi contrôler son peuple facilement.La conséquence d’une telle « coupure du monde » est que les Chinois n’ont bien souvent jamais vu d’Occidentaux avant de croiser des touristes dans leurs pays et n’ont jamais entendu une langue différente de la leur. C’est pour cette raison que nous sommes constamment épiés sous toutes les coutures (ils n’ont pas compris à quel moment opportun détourner le regard quand vous leur montrez que cela vous dérange, donc ça peut durer longtemps…), que les Chinois veulent nous toucher et nous prendre en photo.

De plus, ils ne parlent pas anglais du tout (nous avons seulement pu communiquer un peu en anglais proche de la frontière avec Hong-kong jusqu’à Yangshuo, après c’était du pur mandarin!)

TIPS POUR SE FAIRE COMPRENDRE : L’application Google Translate (si tu as un VPN) fonctionne plutôt bien!

  1. La technologie : Le pays est super avancé technologiquement : les trains sont rapides, ponctuels et en super bon état (la France aurait beaucoup à apprendre!); les gares sont immenses, propres et super bien organisées (on dirait que la Chine a construit en immense pour se préparer à un futur boom du nombre d’utilisateurs!) ; les infrastructures autoroutières et les péages d’autoroute sont nickel. Les Chinois ont tous à la main des téléphones derniers cris et roulent en grosses voitures! On n’a jamais vu autant de voitures électriques Tesla depuis le début de notre voyage qu’en Chine.
  2. La Chine n’aimant pas trop les États-Unis, on s’est dit qu’elle aurait peut-être tourné le dos aux McDonald et Starbucks de ce monde. Et ben non, que nenni, ces derniers sont de partout!! Il s’ouvre en moyenne un nouveau café Starbucks toutes 15 heures en Chine! Du grand n’importe quoi!
  3. En parlant de sucre : celui-ci fait son arrivée depuis assez récemment en Chine. Ils sont super contents d’avoir maintenant accès à toute cette malbouffe et ces fast foods… La grande nouveauté dont ils raffolent tous : les crèmes glacées!
    Conséquence à cela : les enfants chinois sont en grande majorité en surpoids! C’est assez flagrant quand on se promène dans le pays.
  4. La bouffe chinoise : elle peut être très bonne (les nouilles de Pingyao nous manquent) comme absolument dégueulasse, dépendamment de ce qu’on mange. En fait, une grande catégorie de leurs gourmandises est de la nourriture séchée (du fruit à l’aileron de requin) et autant vous dire que… ça pue !!
    Cindy a manqué plusieurs fois de vomir quand nous nous promenions dans les rues tant certaines odeurs sont écœurantes. Et on ne vous raconte pas quand ils décident de manger un biscuit au durian dans le train, haut de cœur garanti. Ça devrait être interdit de manger des choses comme ça!
    Contrairement à l’Asie du Sud-est où nous avons parfois eu très faim, les portions servies dans les restaurants en Chine sont très généreuses, car ils ne veulent absolument pas qu’on manque. Il est apparemment d’usage de ne pas terminer son assiette pour montrer que nous avons eu suffisamment à manger. Bien souvent, on a terminé la nôtre (parce qu’on n’aime pas ça, gaspiller!) et on a senti que ça les stressait!

  1. L’eau : Il ne faut pas boire l’eau du robinet en Chine. De l’eau potable est distribuée un peu de partout, gratuitement, mais elle est souvent chaude. Ainsi, les Chinois ne boivent rarement d’eau froide, mais ils boivent le thé, dans leurs petites gourdes qu’ils emmènent de partout!Dans les hôtels, bien souvent, on trouve de l’eau froide avec laquelle on peut recharger nos gourdes. Sinon, on trouve bien sûr de partout des bouteilles d’eau minérale en vente (c’est pas très écolo, mais parfois on n’a pas le choix). Une des marques les plus courantes s’appelle « C’est bon ».
  2. Le luxe : Pour les Chinois, tout ce qui est français est synonyme de luxe. Ils aiment bien mettre des noms en français sur leurs produits, c’est vendeur! La plupart avec qui nous avons pu communiquer sont persuadés qu’en France, tout le monde travaille dans l’industrie du luxe! 😊Un autre produit de luxe chez eux que la classe moyenne commence à pouvoir se procurer : le lait et les produits laitiers (mais qui viennent plutôt du Danemark et de Nouvelle-Zélande). Les packagings dans lesquels ils sont vendus font vraiment produit de luxe.
  3. Les enfants : Nous ne savons pas si c’est un clin d’œil à la langue française, mais les enfants appellent leurs parents « Mama » et « Papa ». Surprenant!
  4. Amour parental : Nous avons remarqué que les papas chinois sont très proches de leurs enfants, très attendris envers eux et semblent s’en occuper beaucoup. Le rapport aux enfants est beaucoup plus doux qu’au Vietnam.
  5. Les enfants chinois ont 3 mois de vacances scolaires de juin à août. Voyager pendant ces trois mois n’est pas le meilleur moyen pour être seuls sur les lieux touristiques…
  6. Lecture : Comme partout en Asie, nous n’avons jamais vu personne avec un livre dans les mains, à croire que personne ne lit. Par contre, le téléphone lui, il fonctionne plutôt pas mal!
  7. La vie dans le pays est quand même chère : les activités touristiques ont bien souvent des prix qui dépassent l’entendement (par exemple, entrée au parc Zhangjiajie : 248 yuans = 48$CAD par personne). En même temps, ils peuvent mettre les prix qu’ils veulent, avec le nombre d’habitants dans le pays, ils savent qu’ils auront toujours des clients!
  8. Activités touristiques = Disneyland : On en a déjà beaucoup parlé dans nos articles, mais c’est vrai que chaque parc national ou site touristique fait très Disneyland. Tout est bétonné et délimité par des barrières. En même temps, ils sont tellement nombreux que sans tous ces aménagements, les sites seraient détruits.Nous avons remarqué qu’ils aimaient beaucoup construire des escaliers qui n’en finissent plus en Chine, mais les Chinois n’ont pas l’air de les aimer, car ils les utilisent peu, en tout cas, pas pour monter!
  9. Conduite : La conduite est à droite, comme chez nous. Si les automobilistes respectent les feux de circulation et utilisent leurs clignotants (ce qui est déjà super), ils sont capables de doubler juste avant un virage avec aucune visibilité (pas grave, ça passe à trois véhicules en parallèle sans problème!). Ils conduisent en manuel, mais ne semblent jamais avoir été formés pour passer les vitesses. Du coup, le démarrage en 2e ou même 3e est une pratique courante!
  10. Habitation : En Chine, un nombre ASTRONOMIQUE de bâtiments sont construits, mais inachevés et complètement vides. Parfois, dans un immeuble de 20 étages, il y a 10% des logements habités, les autres sont sans fenêtres et encore en béton.
    À la campagne, ce sont les premiers étages qui sont souvent habités puis le second est laissé vide, non terminé.
    Cela est dû au fait qu’il y a eu un grand nombre d’investissements immobiliers dans les dernières années, mais que, peu de temps après, le gouvernement a instauré une loi qui interdit à quiconque d’acheter une maison dans une région qui n’est pas initialement la leur. En faisant cela, le gouvernement contrôle l’inflation de l’immobilier, mais la conséquence est que les logements, trop cher pour les gens de la région en question, ne se vendent pas.Dans certaines régions de Chine, comme à Hong-kong, il y a des grilles sur toutes les fenêtres des maisons. Pourquoi pas quand tu es au rez-de-chaussée, mais au 20e étage d’un immeuble, c’est peut-être un peu parano.
  11. La cigarette : il y a énormément de fumeurs en Chine et ils peuvent encore fumer dans beaucoup d’endroits (dans les trains les plus anciens, certains restaurants, hôtels, etc.). Contrairement à chez nous, les paquets de cigarettes sont très beaux, il n’y a pas d’images dégueu dessus.
  12. Les toilettes : En Chine, ce sont des toilettes à la turque, mais souvent un peu surélevées par rapport au niveau du sol. Bref, un Chinois ne fait pas ses besoins assis sur un trône et, quand trône il y a (pour faire plaisir aux touristes), alors les chinois monteront athlétiquement dessus, laissant de magnifiques traces de semelles à l’endroit où vous êtes censés poser vos fesses! Du coup, en Chine, le mieux est de se conformer à la norme.En Chine, il y a du papier toilette! Ils se disent les premiers à en avoir utilisé.
    Ah oui! Le savon est un objet inexistant dans les toilettes en Chine. On est à mille lieues de Hong-kong qui désinfecte les rampes du métro toutes les 3h!

Un milliard et demi de chinois, et moi et moi et moi!

BON, PARLONS MAINTENANT DES CHINOIS (on a gardé le meilleur pour la fin!), certainement le peuple aux normes les plus dépaysantes que nous ayons rencontré de tout notre voyage! On ne va pas se le cacher, ils font dans la rue des choses… sales!

  1. Le raclement de gorge et crachat majestueux : C’est sans doute leur plus grande marque de fabrique. Les hommes chinois (surtout) et certaines vieilles femmes passent leur journée à se racler la gorge pour faire remonter ce qu’ils ont au plus profond de l’œsophage, forment ensuite une belle grosse boule de crachat dans leur bouche avant de l’expulser (bien souvent à quelques cm de vos pieds) avec une vitesse de sortie impressionnante!
    Trottoirs, parvis de gare, poubelles aux pieds de la table au restaurant, fenêtre ouverte du bus, tout est susceptible de recevoir un bon et gros crachat dégueulasse. En un mois, on n’a pas réussi à nous y faire, ça nous a dégoûtés à chaque fois!
  2. Les enfants pas encore propres se trimballent avec un pantalon fendu au niveau de l’entre-jambes et des fesses et…PAS de sous-vêtement ni couche au-dessous! Ainsi, en cas de besoin (de la petite ou la grosse commission), il y a juste à s’accroupir, où qu’il soit, la voie est libre. C’est ainsi que nous avons vu des enfants uriner et faire caca à nos pieds sur le trottoir devant nous, sur la terrasse du restaurant, etc. Ouais, c’est choquant.
    Une chance, les parents ramassent les cacas, comme ils le feraient pour leurs chiens. Par contre, les pipis, eux, restent là et sur le béton en plein soleil, ben ça finit par puer!

    Une paire de fesses comme on en a vu des centaines!

    Le moment qu’on préfère est quand les parents asseyent leurs enfants le cul à l’air sur les rambardes des barrières où vous vous accoterez ensuite. Joie!

    Note : Les rues sont toutefois dépourvues de déchets autres, car elles sont régulièrement balayées. On y retrouve donc seulement des odeurs d’excréments d’humains. 😊

  3. Pour les adultes, heureusement pas de caca sur le trottoir (enfin, on n’en a pas vu!), mais ils ont d’autres pratiques plutôt particulières en public comme : se curer les ongles des pieds, se gratter les dents la bouche grande ouverte ou encore se faire nettoyer les oreilles (les Chinois payent des gens pour se faire curer les oreilles dans la rue, devant tout le monde!). D’ailleurs, chaque chinois a un coupe-ongle accroché à son porte-clés, c’est une tradition!
  4. Le chinois n’est pas vraiment des plus discrets en société. Ils parlent très fort ou crient pour se parler en personne ou au téléphone, écoutent la télé plus fort qu’au cinéma et font en sorte que tout le voisinage les entende cracher, manger, bailler ou se nettoyer les dents à l’aide de leur langue (pratique courante)!
  5. Un Chinois a un concept de comportement en société différent du nôtre : dans une foule, il mettra toute son énergie à pousser et doubler par tous les moyens. On en a conclu qu’un Chinois est comme l’eau, s’il y a un petit interstice, il coulera dedans!
    Le concept d’intimité étant inexistant, cela ne les dérangera nullement de vous coller ou de marcher sur votre siège dans le train par exemple. En fait, et cela n’est pas de leur faute, on ne leur a jamais demandé de vraiment penser par eux même, mais plutôt de suivre le mouvement et les ordres. De ce fait, dans le métro par exemple, ils suivront « bêtement » et te rentrerons à coup sûr dedans si tu t’arrêtes subitement ou change de direction. N’attendez pas qu’on vous laisse passer par une porte où deux humains ne se croisent pas. Tout le monde tentera de faire le forcing dans les deux directions pour pouvoir passer en premier.C’est une pratique d’abord surprenante, mais qui nous a vite énervés dans les moments où nous étions le plus fatigués.
  6. Une pratique qu’on n’a jamais comprise : les Chinois courent pour monter dans le bus, et ce, alors même qu’ils savent qu’ils sont les prochains à monter dedans et qu’on ne peut pas les doubler (car nous sommes entre des barrières de fou à attendre le bus dans un parc). C’est plus fort qu’eux, dès que le bus ouvre ses portes, ils partent tous en courant comme si leur vie en dépendait! Et, le plus drôle, c’est que 5 minutes après, ils seront tous en train de ronfler dans le bus. Encore mieux que des enfants!
    Niveau consignes et normes de sécurité quant aux chargements de passagers dans un bus, on repassera
    . Les bus reculent au milieu des foules, évitant de peu des accidents, mais ça ne semble déranger personne!
  7. Les Chinois sont les plus grandes têtes en l’air que nous n’ayons jamais rencontrées : ils sont capables de tout perdre! Ainsi, nous avons vu plusieurs personnes oublier de reprendre la moitié de leurs bagages après les avoir passés dans la machine aux rayons X à la gare, ou encore partir en laissant sur un banc téléphone, selfie stick (avec téléphone dessus!), chapeaux, bouteilles d’eau, bref TOUT!
  8. Un style vestimentaire… particulier : on doit le souligner, les Chinois ont un style vestimentaire qui leur est propre (remarque, il ressemble parfois à celui de Cindy!). Le mieux est quand ils nous sortent la totale : chaussures poilues (oui oui!), chapeau digne d’un mariage princier et lunettes de soleil qui couvrent tout le visage!Nous avons remarqué que la grande tendance est que tous les membres d’une même famille portent le même accoutrement, souvent un ensemble coloré des plus farfelus!
    Et puis, on s’est dit que, finalement, ils n’aimaient peut-être pas tant leurs enfants au vue des coupes de cheveux qu’ils leur font (coupe au bol et coupe Longueuil au RDV pour les enfants de moins de 12 ans!).

Notre passage au parc National de Zhangjiajie est un bon exemple de tous ces faits et remarques sur la Chine 🙂

Avantages salariaux et sociaux en Chine

Comme on vous l’avait promis, on termine en vous faisant un petit résumé des avantages salariaux et sociaux que nous avons pu apprendre avec notre prof de calligraphie à Xi’an :

    • Le salaire moyen dans une ville comme Xi’an est d’environ 5000 yuans = 1000$CAD / mois.
    • Temps de travail normal de 8h/jours avec 4 jours de repos par mois seulement (pas de week-end), dans le cas des employés de notre auberge en tout cas.
    • S’ils veulent des vacances et pouvoir partir sur une plus grande période, ils doivent accumuler les jours de repos pour pouvoir les mettre à la suite.
    • Loyer d’un appartement à Xi’an : environ 2000 yuans = presque 400$CAD / mois
    • Dans le cas où ils voudraient acheter un logement, cela leur coûterait 3000 yuans =580$CAD / mois à payer pendant 30 ans pour rembourser leur emprunt (dont 800 yuans pour l’achat et 2200 yuans pour les intérêts!). Du coup, ils n’achètent que très peu. De plus, dans le cas d’une maison, tu achètes le terrain pour 80 ans et, après ça, le gouvernement est libre de le reprendre.
    • La plupart des gens en ville ne possèdent pas de voiture, car cela peut coûter jusqu’à 800 yuans = 150$CAD / mois de stationnement.
    • Coût de l’université : 100 000 yuans = 19 300$CAD pour 4 années d’études. C’est très cher pour eux et ils doivent parfois s’endetter pour faire des études. L’école est cependant gratuite jusqu’au High School (Lycée).
    • Tout comme à Hong-kong, la nouvelle génération se rend compte que cela va leur coûter très cher d’avoir un enfant donc ils ne pensent pas en avoir. Le gouvernement les encourage à en avoir, car sa population va vieillir à cause de l’ancienne politique de l’enfant unique. Cependant, le gouvernement leur donne seulement 2000 yuans = 380 $CAD d’aide financière par enfant, et c’est tout! Le gouvernement ne peut donner plus, car son peuple est trop nombreux…
    • Selon notre interlocutrice, il n’est pas difficile de trouver un travail en Chine. Cependant, il est difficile de trouver un BON travail, offrant de bonnes conditions.
  • Il est difficile pour les Chinois d’obtenir un VISA pour l’Europe. Pour cela, ils doivent fournir la preuve qu’ils ont 8000 yuans sur leur compte et qu’ils ont déjà beaucoup voyagé en Asie dans le passé (Prix du VISA pour la Thaïlande par exemple : 20 yuans!).

(Alors, les Gilets Jaunes, on se plaint de quoi en France??!)

Tags:
Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest